Erios... L'archipel aux climats variés a beau avoir l'air paradisiaque au premier coup d'oeil, la vérité est toute autre... tout n'est pas rose sous les cocotiers !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Keep marching on • Solibre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hey, regarde !
Alioth Naeye vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Ténèbres - Double Face (modo conchita esclave)

PROFILMessages : 289
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 20
RPGHey ! Moi c'est Alioth Naeye et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Eleveur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Keep marching on • Solibre Sam 8 Oct - 13:25

Keep marching on

Solibre
[emménagement]

Le trajet s'est avéré plus compliqué que prévu, parce qu'ils n'avaient pas vraiment envie de partir, parce que chaque regard lancé en leur direction leur rappelait pourquoi ils devaient, parce qu'ils étaient encore traumatisés. Pourtant ils sont enfin là, devant le manoir qui avait été oublié depuis.. Pratiquement un an ? Ah. Effectivement, ça remonte. Le brun regrette moins d'avoir trouvé le papier et de s'être inscrit au jeu. La bâtisse l'avait charmé avant, il n'avait cessé de se dire à quel point elle aurait fait une chouette arène. Maintenant ? Ce sera une forteresse pour attendre que les choses passent. Alioth soupire, ses muscles se crispent et il tremble légèrement. Il aimerait savoir plus que tout ce qu'ils attendent pour se défendre, pour se parler. Ils ne vont pas y arriver comme ça, chacun de leur côté. Et, oui, peut-être qu'ils ne sont pas les meilleurs amis du monde mais ils sont censé être une Ligue. Un symbole d'unité. Ils ne sont pas unis, Ryu était la seule personne qu'ils avaient vraiment en commun.

Ryu lui manque.

Pas à la façon dont on pleure un être qu'on a beaucoup aimé mais à celle d'une personne à qui l'on regrette de ne pas avoir assez parlé, assez soutenu. Il aurait pu faire un effort au moins envers ce Champion mais non. Et il craque alors qu'il n'a même pas encore franchit le bas de la porte, finissant par pleurer à genoux ses déceptions, sa colère, ses nombreuses peines. Derrière lui Mizar est silencieux et ne bouge pas, il le comprend, mais il n'y a que le temps qui aide ses choses-là. Dubhe est un peu plus confus et Alkaid est obligé de le rassurer. Tout va bien qu'il lui dit, peut-être pas aujourd'hui, mais sûrement demain. Quel mensonge.

Ahh. Pardon les gars, on va.. On va rentrer eh ! J'espère que vous êtes prêts à faire du ménage.

Il s'essuie dans sa manche avant de leur offrir un sourire maladroit que l'on peut facilement trouver faux. Mais ils hochent simplement la tête, lui répondant avec la même gêne. Ils ne savent pas s'occuper des choses sérieuses, ce sont censés être des têtes de mules, des irresponsables.. Ils n'ont pas les épaules pour des combats qui se terminent par la mort de leurs alliés. Personne n'a les épaules pour être abandonné par toute une population quand ils perdent l'un des leurs. Enfin. Ils vont tenter de se concentrer sur le manoir, faire de cet endroit un lieu où ils peuvent être en sûreté et.. Après ils verront pour contacter les autres membres. Le hall d'entrée et ses deux escaliers sont toujours aussi imposants mais le champion ne s'en extasie pas. Il pose simplement ses bagages à cet endroit histoire d'avoir les mains libres pour chercher un interrupteur. Au final celui-ci peine à fonctionner, ce qui fait grogner l'humain qui doit désormais compter sur son Noctali et sur les flammes de son Démolosse pour les éclairer. Quelle idée d'arriver la nuit.. Et n'étant pas aussi doué que Volta, réparer ça attendra.

Cet endroit est géant et je ne sais pas s'ils ont tout enlevé depuis notre dernière visite, donc faites attention ? Ne vous promenez pas seuls trop loin.

Telles sont ses consignes une fois que tout ses pokémons sont sortis et présentés à leur nouvelle demeure. Il explique aussi qu'ils devront ouvrir les fenêtres ce soir pour aérer même si ça veut dire se les peler un peu. Et si le manoir a toujours tout son mobilier ? .. Des rénovations vont devoir avoir lieu mais qu'ils travailleront en priorité sur le rez-de-chaussée, le sous-sol et le balcon du deuxième étage. Ils finissent donc par s'attarder à ouvrir toutes les fenêtres du rdc avant de s'assurer une énième fois que la porte est bien fermée et que seule la salle de balle est éclairée par les flammes, ne souhaitant pas non plus trop attirer l'attention. C'est d'ailleurs dans cette salle qu'ils élisent tous domiciles, agglutinés les uns contre la fourrure des autres. Et même l'incubateur de l’œuf que la Grande Ourse a reçu est cajolé contre eux, dans l'espoir que le petit bout à l'intérieur comprenne que même s'ils sont désolés qu'il naisse avec des exilés, ils feront tout pour qu'il se sente aimé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Alioth Naeye vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Ténèbres - Double Face (modo conchita esclave)

PROFILMessages : 289
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 20
RPGHey ! Moi c'est Alioth Naeye et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Eleveur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Keep marching on • Solibre Dim 13 Nov - 18:12

Keep marching on

Solibre
[réflexion]

[;;lendemain]

Alioth n'a pas dormi bien longtemps, préoccupé par toutes les nouvelles tâches dont ils doivent s'occuper. Le brun s'est donc levé sans broncher pour commencer à passer le balai, pas vraiment d'humeur à petit déjeuner. Il s'occupe tout d'abord du deuxième étage pour condamner le balcon et y empêcher les intrusions. Tout ce qui avait de la valeur a bien évidemment été emporté par le précédent propriétaire, tant mieux, ça le soulage, il y a moins de choses à faire. Il y a tout de même des meubles à déplacer et c'est difficilement faisable seul.

Ne voulant pas réveiller ses compagnons qui ont plus que besoin du confort de Cresselia, le brun médite. Il attache maladroitement ses cheveux devenus trop longs en une queue de cheval des plus basses. Volta l'aurait mieux fait qu'il se dit en ruminant, observant d'un œil aussi las que fatigué sa nouvelle coiffure. Et penser à Volta l'amène à réfléchir sur la fragilité de ses relations avec les autres, à quelle point elles ne sont pas solides, sont dotées d'un caractère éphémère incroyable. Il ne veut pas s'attarder sur une Ligue qu'il méprise autant qu'il affectionne. Parce qu'il aurait aimé savoir comment bien faire et ne pas être vu comme un fardeau pour certain. Il aurait aimé casser des gueules puis prendre dans ses bras, crier à l'un son désarroi quand il n'était pas là avec eux, combattre une nouvelle fois aux côtés du dernier. Puis l'adulte pense à sa famille, à ses parents dont il n'a été qu'un caprice et au final, à sa grand-mère qui a plus joué le rôle d'une mère à ses yeux qui ne lui ont jamais été fiables. Il se rassure en se disant que même si l’aïeule a fait partie un jour de la Ligue, ils n'oseront pas s'en prendre à une vieille dame. D'un autre côté ça le peine, les commerçants la rejetteront sûrement, les passants boycotteront son établissement et elle n'aura pas son mot à dire. Elle paraîtra forte mais pleurera auprès de l'urne de son mari dès que les autres âmes seront endormies.

Il revient à Volta. L'étrange demoiselle qui s'est imposée dans leurs vies comme une évidence. Ils n'ont pas eu le choix avec elle, n'ont pas cherché à l'avoir non plus. L'aïeule l'a bien vite adopté, Alioth, lui, ne savait pas trop quoi en penser. Aujourd'hui encore sa relation avec la miss est floue et il n'éprouve nullement ce dont les gens parlent dans les chansons. Il y a bien une sorte d'affection, peut-être de la fraternité ? Il ne sait pas, n'ayant jamais eu de frères ou de sœurs, ne s'étant jamais intéressé à ceux qu'il a bien pu croiser. Il lui donnerait sa vie volontiers mais ça, à qui il ne le ferait pas ?

Ce ne serait pas par tendresse car il n'y a qu'à ses pokémons qu'il réserve cette douceur. Juste parce que si jamais ils avaient le choix de perdre quelqu'un, il serait sûrement celui qui se désignerait pour partir. Ses compagnons auront toujours la Pension et eux-mêmes pour se suffire. Des regrets ? Bien sûr qu'il en aurait, mais il a appris à vivre avec et à ne pas dormir quand ceux-ci décidaient de se glisser dans sa chambre la nuit pour lui faire contempler la vie qu'ils lui avaient choisi. Peut-être qu'on le pleurerait un moment comme Ryujii et qu'au final, monsieur pourrait tranquillement tomber dans l'oubli. Il n'a jamais été friand des gens mais se surprend à le regretter amèrement. Que ce soit des êtres qu'il n'a pas compris mais avec qui il avait passé du bon temps comme la Meloetta ou le Greninja, ceux qui l'avaient amusé comme le policier, ceux qui l'avaient fait pleurer comme Martyr ou tout simplement ceux qu'il aurait aimé pouvoir continuer à apprécier et regarder comme Duncan. Il y a bien évidemment d'autres personnes qu'il a oublié ce qui lui fait rendre compte d'à quel point les rencontres ne sont pas aussi marquantes d'une personne à une autre.

Est-ce égoïste, égocentrique de vouloir continuer à exister dans la mémoire de ces gens alors qu'il a lui-même eu le temps d'oublier leurs visages et leurs voix ? A combien de dresseurs a-t-il donné un badge, un compliment pour les faire avancer sans pour autant se sentir impliqué dans leur pseudo-destiné ?

Ahh. Les gens sont cruels et il n'échappe pas à la règle, c'est désormais bien clair. L'Archipel et ses habitants peuvent les détester si c'est ce qu'ils leur semblent bon de faire. Mais qu'ils ne viennent pas se plaindre quand ils tomberont les uns après les autres, victimes d'un mal que la Ligue s’efforçait de faire disparaître. Alors il rigole, douloureusement tant il est peiné mais la peine ne l'arrête pas pour autant et quand le brun est calmé, il se retourne vers son Evoli qui s'est faufilée là pour lui offrir un sourire brisé.

Bien dormi ?


Une question auquel le pokémon n'osera répondre, si bien qu'Alioth ne lui offrira qu'une caresse avant de descendre l'escalier pour préparer le petit-déjeuner aux autres pokémons qui commencent à s'éveiller.


_________________


Dernière édition par Alioth Naeye le Dim 13 Nov - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Heiki Risan vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Poison - Poison in your veins

PROFILMessages : 355
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 20
RPGHey ! Moi c'est Heiki Risan et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Entraîneur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Keep marching on • Solibre Dim 13 Nov - 20:40


Keep marching on

Pas le luxe d'attendre d'être "prêt"


Il y avait des moments pour se battre, des moments pour se replier, des moments célébrer et des moments pour se morfondre. Heiki s'était battu, s'était replié et aujourd'hui ne pouvait ni célébrer quoi que ce soit ni s'accorder le luxe du temps de se morfondre. Tout ce qui lui pesait sur le cœur, il ne l’enlèverait pas. Mais il était de son devoir de le mettre de côté, au moins momentanément pour se concentrer sur sa tâche. Il était l'un des fondateurs de la Ligue et en aucun cas il ne pouvait se permettre de la lâcher au moment où elle était la plus faible.

Toute l'amertume possible, il devait la rediriger pour aller de l'avant. Le QG  de la Ligue ? Au diable, il n'en avait presque pas besoin. Non pas besoin de ce bâtiment symbolique, cette parodie de base d'opération dans laquelle trop peu de réunion avait été tenue. Il avait récupérer Jarvis et transférer les quelques Pokémons se trouvant encore là-bas et avait quitté Bucalan sans regarder en arrière. C'était l'enterrement de Mizuki qui avait fait revenir le Heiki décidé. Et ce n'était pas quatre murs et un toits qui allaient le bloquer à endroit.

Il les avait vu. Toutes ces personnes dont il ne pouvait même pas se douter de l'existence. Et celle qui avait bien réagi, c'était Isabeau. Faire son deuil et enchaîner. Le combat n'était pas terminé, il avait d'autres choses à faire. Qu'Erios entier lui crache dessus, il ne prendrait pas de repos avant d'avoir casser de l'Ambrosia. Surtout que pour ça, il n'était pas seul. Si son comportement laisserait à penser qu'il agisse en solo uniquement, il était très sérieux sur son travail. connaître ce manoir gagner par un autre membre de la Ligue par exemple. Ou plutôt, le seul autre membre de la Ligue.

Un grincement dans un escalier sortit immédiatement le blond de son état de semi-sommeil. Il était arrivé à Centralis durant la nuit, arrivant à ce manoir que très tard la veille... Ou très tôt ce matin, question de point de vue. Et s'il savait ce bâtiment appartenant à Alioth, il n'avait pas put deviner en entrant que le propriétaire était déjà là. Tant mieux, ça lui facilitait la tâche. Après tout, c'était pour le brun qu'il était là.

Pour Alioth, on pouvait dire qu'Heiki avait... beaucoup de mépris. Les paroles et gestes qu'ils avaient échanger dans le passé avaient été... pour le moins inamicaux. Pour ne pas dire que le blond l'avait insulté, raillé, ignoré et à la limite de lui fracturé un bras lors de la dernière rencontre en tête-à-tête. Donc bon. Mais toutes animosité mise à part, les deux étaient des Champions. Champions sans le luxe de pouvoir se disputer. Il fallait réagir vite et bien, et si le brun était dans le même état de dépression qu'il avait put l'être, il l'en sortirait par un bon coup de pied au derrière. En toute amitié.

Assis sur une table, dos au mur, dans la cuisine du manoir, entendant les bruits de pas s'approcher et cette voix qu'il connaissait bien, Heiki se contenta d'attendre que le brun arrive dans la pièce. Il n'était pas là pour lui faire une blague douteuse, là encore ce serait déplacé. Et malgré toute son envie de commencer la conversation en critiquant le brun pour ne pas avoir fermer sa porte ou mis de détecteur à l'entrée pour sécuriser un peu le bordel, il laissa une simple parole neutre, un bonjour matinal en quelques sortes...

- J'te dirais bien que j'ai fait du café, mais je pense pas qu'y en ai dans cette baraque. J'ai des pommes si tu veux...

... Nan mais ça paraissait con, mais le blond faisait des efforts pour ça. J'vous jure.

© ASHLING POUR EPICODE

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Alioth Naeye vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Ténèbres - Double Face (modo conchita esclave)

PROFILMessages : 289
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 20
RPGHey ! Moi c'est Alioth Naeye et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Eleveur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Keep marching on • Solibre Dim 13 Nov - 23:26

Keep marching on

Solibre
[réflexion]

Quand Alioth descend, c'est avec Lyra dans les pattes. La demoiselle ne sait pas trop comment gérer son dresseur mais dans sa détresse, ses oreilles se dressent pour écouter les bruits du manoir. Elle n'est pas habituée à leur nouvelle demeure et tous les sons lui sont étrangers pour le moment, cependant un est nouveau et elle jappe son mécontentement à celui qui ne la regarde que vaguement. Il ne se presse pas dans les escaliers, prenant son temps pour apprécier le craquement des marches sous ses pieds et Lyra n'arrive pas à le hâter malgré ses couinements. Surtout que trouver la cuisine est un véritable parcours du combattant. Y entrer est une victoire en soi, mais tomber sur un collègue au même moment ?

Il est difficile d'expliquer ce qu'il se passe dans l'esprit du jeune champion quand ses yeux se posent sur l'autre et que son cerveau procède à l'information, tout en tentant de ne pas négliger la salutation annoncée. Dire qu'il n'avait jamais pensé à ce qu'il pourrait se passer s'ils venaient à se croiser serait mentir, mais Alioth n'avait jamais imaginé le retrouver aussi vite et encore moins sur sa table. Il ouvre sa bouche comme pour parler mais rien ne sort. Le voilà pris au dépourvu, nullement prêt à lui répondre. Il pourrait lui hurler de dégager, alors que le but premier de leur emménagement était de les accueillir. Il pourrait aussi rire et tout mettre de côté, pour profiter du réconfort que seuls ceux qui ont vécu la même chose peuvent s'apporter. Il pourrait aussi faire demi-tour et prétendre n'avoir rien vu, mais ça n'arrangerait rien. Et sa petite boule de poils ne comprend pas la tension qui pèse dans la cuisine, elle ne connaît même pas l'étranger qui semble tant déranger.

Heiki.

Ce n'est pas une question même si l'intonation le suggère. Dire le prénom du blond rend juste la chose plus réelle même s'il s'approche d'un pas décidé vers l'autre avant de s'arrêter finalement quand Lyra l'arrête à trois pas. Il le juge, le jauge et finalement, c'est les yeux larmoyants par l'émotion et la fatigue qu'il lui répond.

Il y a du café mais pas d'électricité, si jamais t'as envie de chercher à la réinstaller, n'hésite pas.

Et il se tient là, tout droit, autant embarrassé qu'embarrassant parce qu'Heiki n'est pas un ami mais ne peut pas être non plus considéré comme un ennemi. Il ne peut pas l'accepter et le rejeter est hors de question. Pourquoi leur relation n'est-elle pas simple ? Pourquoi s'impose-t-il aussi soudainement ? Alors d'un léger signe de tête, Alioth se surprend à accorder à Lyra de se présenter au nouvel invité en allant sauter sur la table pendant qu'il croise simplement les bras.

Tu as déjà mangé ?

La simplicité de ces mots sonnent incroyablement faux et pourtant, c'est par ces derniers qu'il exprime sa tolérance envers le Champion Poison. Ils ne s'aiment pas, pas forcément par envie ou par choix mais ils ont un rôle à jouer, même si le plus jeune se sentait encore prêt à l'abandonner il y a un court moment. Mais pas maintenant, ce serait concéder à l'autre qu'il a toujours eu raison de le mépriser.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Heiki Risan vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Poison - Poison in your veins

PROFILMessages : 355
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 20
RPGHey ! Moi c'est Heiki Risan et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Entraîneur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Keep marching on • Solibre Dim 5 Fév - 15:21


Keep marching on

Pas le luxe d'attendre d'être "prêt"


- Heiki.

Effectivement.

Le blond jeta un coup d’œil au brun pour le dévisager rapidement. Il avait l'air d'avoir passé une sale nuit à en juger par sa grise mine. Il n'avait pas dormi ? Ou alors pas assez. C'était plutôt consternant de le voir dans cet état. Fatigué, incrédule quant à la présence d'un collègue chez lui. Sans doute qu'Heiki aurait été tout aussi bien portant si l'inverse était arrivé une ou deux semaines plus tôt...

-  Il y a du café mais pas d'électricité, si jamais t'as envie de chercher à la réinstaller, n'hésite pas.

Heiki leva les yeux au ciel. Sa phrase d'introduction n'avait pas eu vocation à une réponse. Bah, ce n'est pas comme ils'était attendu à ce que le brun soit devenu une lumière. Serrage de dent. Voilà qu'il médisait à nouveau. En une phrase, Alioth avait ramené l'animosité d'Heiki. Les deux étaient-ils si différents qu'ils ne pouvaient cohabiter ? Tss... Machinalement, il se mit à caresser l'Evoli qui s'était approché de lui. Il avait toujours eu un bon feeling avec cette espèce...

-  Tu as déjà mangé ?

Est-ce qu'il avait déjà mangé ? Non. En vérité il pourrait engloutir deux repas sur le champs. Est-ce qu'il voulait mangé ? Non plus. Il savait que ça ne changerait rien mais il voulait en venir au sujet principal le plus rapidement possible. Est-ce qu'il se rappelait de sa résolution avant d'être entré dans ce manoir ? ... Oui.

- J'ai mes pommes. Et aucun talent de cuisinier.

Se sent-il obligé de rajouter. Rester cordial. Priorité numéro un. Si les deux ne pouvaient pas discuter de petit déjeuner en paix, ça allait être compliqué d'aborder des sujets importants pour la suite. Inspire, expire. Sans que ce soit trop évident que tu cherche à garder ton calme. Ça empirerait durant la conversation, autant commencer du point le plus bas.

- Mais tu te doute que j'ai pas fait le trajet pour discuter café, non ? Ryujii n'est plus là, on a aucune nouvelle de Hans. En soi, on est plus que les deux. Je ne doute pas que l'Ordre du Fossile continuera à nous soutenir mais...

Il s'arrêta, fixant un instant les cernes du brun. Comment pouvait-il tourner sa phrase sans placer trois insultes à son égards ? Une simple discussion pouvait se transformer en gymnastique sociale...

- ... si on est dans l'état dans lequel tu te trouves, c'est qu'on s'avoue vaincu. Faut repartir. Et reformer la Ligue. T'aurais quelqu'un à l'esprit ?

De son côté, il y avait bien le taré des glaces rencontrés quelques temps plus tôt sous conseil de Ryujii. Il était compétent, et pas plus bizarre que les autres membres de la Ligue, toute génération confondue.

© ASHLING POUR EPICODE

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Alioth Naeye vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Ténèbres - Double Face (modo conchita esclave)

PROFILMessages : 289
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 20
RPGHey ! Moi c'est Alioth Naeye et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Eleveur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Keep marching on • Solibre Mer 22 Fév - 15:10

Keep marching on

Solibre
[réalisation]

La tension est étouffante et Lyra cesse de ronronner quand elle voit l'inconnu tenter de se calmer. Elle ne comprend pas ce qu'il se passe entre les deux humains mais reste alerte, comme s'ils pouvaient se battre à n'importe quel moment alors qu'ils semblent tout deux porter le deuil et en être beaucoup trop accablé pour se chamailler. De son côté Alioth se rapproche doucement, essuie la remarque sur le petit déjeuner de son collègue. Le fait qu'Hans ne soit plus là se confirme, si Heiki non plus n'a pas de nouvelles, c'est qu'il a sûrement disparu. Peut-être est-il mort lui aussi, ou alors capturé.. Ou il a pu tout simplement fuir. La raison n'est pas importante comparé à la conséquence : ils ne sont plus que deux. Il y a toujours l'Ordre, l'autre homme tient à le souligner.. Mais comment déjouer toute une organisation quand ils ne sont plus que deux individus qui se méprisent et que le reste de la population maudit aussi ?

Alioth déglutit.

Et son collègue continue avec de grands mots, repartir, reformer la Ligue ! C'est bien beau. Il aimerait que ce soit aussi simple. Mais est-ce qu'il a quelqu'un à l'esprit ? Le brun ne sait pas. Il pénètre un peu plus dans la cuisine et commence à préparer les gamelles pour chacun de ses compagnons, méthodiquement et avec douceur. Il n'ignore pas le blond, il réfléchit. Ils ont besoin de bons dresseurs mais plus que tout, d'alliés. Il faut qu'ils puissent se faire confiance ! Le premier dur à cuir chopé dans la rue ne leur servira à rien.

Volta.

Le nom lui échappe au point où le champion fait une pause, surpris d'entendre sa propre voix. Puis il fronce les sourcils, retourne l'idée, l'étudie en long et en travers. C'est la seule en qui il peut vraiment avoir confiance et elle est forte, elle lui a déjà démontré qu'elle savait se battre. Mieux, ils se sont déjà battus ensembles pour la Ligue quand tout ça est arrivé. Alors il termine la première rangée de gamelles et se retourne en s'appuyant contre le plan de travail, les bras croisés mais le corps suggérant qu'il reste ouvert au dialogue.

Ma grand-mère lui fait assez confiance pour qu'elle ai été domicilié à la Pension et son niveau est plus que convenable. Elle était avec nous à la centrale alors on n'aura pas à lui faire un briefing sur la situation.

Il se retient de rajouter qu'elle pourra aussi remettre l'électricité dans le vieux manoir. Cette remarque n'amusera sûrement pas son collègue et ils sont censés bien s'entendre. Pas pour eux mais pour tout l'Archipel.

Evidemment on peut la contacter pour que tu décides de si oui ou non, elle est a^pte à nous rejoindre mais.. Je ne vois qu'elle.

Et sur ces mots, il ne cherche même pas à analyser l'expression d'Heiki de ses yeux fatigués et préfère se remettre à préparer le petit-déjeuner.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey, regarde !
Contenu sponsorisé vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Contenu sponsorisé et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Keep marching on • Solibre

Revenir en haut Aller en bas

Keep marching on • Solibre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Sylphium ::  :: Bois d'Hiiaka-