Erios... L'archipel aux climats variés a beau avoir l'air paradisiaque au premier coup d'oeil, la vérité est toute autre... tout n'est pas rose sous les cocotiers !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Voyage ~ Larme ~ Sombre présage [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hey, regarde !
Wynn D. Saster vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 27
Date d'inscription : 21/04/2016
Age : 21
RPGHey ! Moi c'est Wynn D. Saster et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Voyage ~ Larme ~ Sombre présage [Solo] Jeu 16 Juin - 1:33

Les pieds nus de Wynn s'enfoncent dans l'épaisse couche de neige, traçant un serpentin d'empreintes dans la pinède. Les pas de son frère sont en harmonie avec les siens tandis qu'il avance près d'elle. Le silence est maître, la fée blanche se repaît des sons sous un ciel lourd voilant la course déclinante du soleil. Ni l'humaine ni l'Absol ne parlent, plongés chacun dans des pensées et des rêves différents depuis leur séparation avec Odette et ses surprenants Absol quelques heures plus tôt.

Absol, songeur, se demandait ce que ses congénères avaient pu vivre au cours de leurs aventures auprès de cette dresseuse « civilisée ». Mais il s'interrogeait aussi sur l'impressionnant pelage couleur de jais d'Artémis, et sur l'étrange pierre qu'il avait remarqué accrochée à la corne d'Apollon. Sans parler de leurs compétences remarquables, leur maîtrise des éléments à couper le souffle et leur robustesse sans faille, surtout celle d'Artémis qu'il avait affronté ! Il espérait être en mesure de progresser assez pour se battre à nouveau contre l'un d'eux dans le futur...
Wynn, elle, s'interrogeait plutôt sur Odette et ses dires. Surtout sur ce qu'elle leur avait montré sur son... machin qui s'allume... le pavé métallique... bref, sur son engin de tous les diables. Les images capturées fascinaient la jeune femme et titillaient formidablement sa soif de découvertes. Elle devait voir de ses propres yeux ces terres à la neige étrange et granuleuse, où il semblait faire aussi chaud que dans une grotte mais à l'air libre. Et pour cela, il leur fallait braver les océans, d'après la dresseuse...

L'enfant sauvage ouvre le clapet de son zippo et fait glisser son doigt sur la molette, donnant vie à une flamme improbable qui s'élève dans l'air glacial de Boréalis. Pour elle, c'était de la magie. Elle n'aurait jamais été cherché que son geste créait des étincelles embrasant le combustible présent dans le boîtier métallique. C'était juste magique. Magique et chaud. Elle passe son doigt dans la flamme avant de le retirer pour souffler dessus. Là où elle voulait aller, il faisait chaud comme cette flammèche. Sa boîte à feu était un symbole. Elle traversera la mer et ira dans ce pays chaud !
Un sourit naît sur ses lèvres à cette pensée et elle range le briquet dans la poche de sa veste rapiécée et usée par le temps. Elle claque finalement dans ses mains, faisant résonner le son quelque part à l'autre bout de la forêt.

Wynn : Bon ! On va traverser la mer !

Son frère tourne la tête vers elle. Les soudaines décisions de Wynn ne l'étonnaient plus, et traverser la mer ne lui semblait pas si extraordinaire que ça. Il lui adresse cependant un regard intrigué en penchant légèrement la tête.

Absol : Comment on va faire ?


Wynn : Tu sais, ce village où on a vu des passerelles en bois avec des gros trucs qui flottaient sur l'eau ?

Absol : Je m'en souviens. Ça sentait le Magicarpe pas frais.

Wynn : C'est là-bas qu'on va ! On va demander aux gens de nous prêter un de leurs engins qui vont sur l'eau !

Devant l'enthousiasme de sa sœur, l'Absol doré se contente d'un sourire à sa façon, la couvant d'un regard tendre.
Il la suivrait jusqu'au bout du monde.

***

Après une bonne nuit de sommeil, le duo arrive enfin au port Maui, dans la matinée. Les relents de poissons pourrissants au fond des conteneurs font froncer le museau à Absol, mais sa sœur est trop enjouée pour se soucier de l'odeur. Pour elle, c'était celle de l'aventure se profilant ! Ils se dirigent vers le quai en trottinant, pressés de partir... quand ils s'arrêtent net en voyant un Grahyèna dépecer un Goélise – ou plutôt ce qu'il en restait. Le pauvre pokémon était famélique et son poil terne et crasseux, comme s'il avait traîné ici des jours durant sans rien avoir à se mettre sous la dent. C'est donc sans surprise qu'il se redresse en plaquant ses oreilles vers l'arrière à l'instant où il remarque les regards de Wynn et de son frère alors qu'il mangeait. Il retrousse ses babines sur des crocs jaunes impressionnants et gronde avec férocité, poussant l'instinct d'Absol à se placer entre la potentielle menace et sa protégée. Cette dernière croise les bras.

Wynn : On va quand même pas le combattre, il est complètement affai...

… Sauf que le Grahyèna avait déjà bondi. Absol encaisse la Morsure en serrant les dents et repousse son assaillant d'un coup d'épaule avant de lui sauter dessus. Le combat avait commencé et l'humaine savait qu'elle n'arrêterait pas son fougueux compagnon. Aussi grimpe-t-elle sur un grand caisson et s'y assoit pour observer le duel.

Le Grahyèna, que la faim avait rendu hargneux et agressif, faisait face à son homologue de type Ténèbres. S'il n'en donnait pas l'air, il lui restait pourtant assez de forces pour protéger son gibier.
Pourtant, Absol était bien plus imposant que lui, et en pleine forme. Ce dernier était confiant, mais il savait par expérience qu'il ne fallait jamais prendre un adversaire poussé par la faim à la légère. Aussi quand ce dernier chargea, il était prêt.
Il bondit au dernier moment, les flammes s'accumulant déjà dans sa gueule, et pivote pour cracher un Lance-Flamme plus maîtrisé que contre Artémis. En effet, Absol, tout content de sa nouvelle attaque, avait bien pris soin de l'utiliser des tas de fois depuis qu'il la connaissait, jusqu'à devoir dormir pour recouvrer des forces... Son jet de flammes fait mouche et le Grahyèna recule, blessé. L'instant de déconcertation passé, il pousse un Grondement pour se donner du courage et fond une nouvelle fois sur son opposant, utilisant Mâchouille cette fois. Ses mâchoires se referment sur la patte arrière d'Absol qui pousse un sifflement de douleur malgré sa résistance à ce genre d'attaques, et il pivote en levant l'une de ses pattes avant pour l'abattre sur son adversaire dans une puissante attaque Tranche qui tire un couinement au Grahyèna. Tandis que celui-ci recule, le pokémon désastreux enchaîne avec une Vive-Attaque qui envoie rouler le pokémon noir quelques mètres plus loin, visiblement trop affaibli pour se relever. Wynn bat des mains en remuant ses pieds dans le vide du haut de son conteneur.

Wynn : Ouais ! Bravo frangin !

Le Grahyèna se relève avec difficulté et file d'un bond récupérer son Goélise dans sa gueule avant de prendre la fuite. Absol se ramasse, préparant une attaque Poursuite, mais sa sœur grimace.

Wynn : Laisse-le partir, il est à la limite du K.O... Il était déjà trop faible. Tu as le sang chaud, Absol !

Son frère lève la tête vers elle et soupire en s'asseyant. Celle-ci saute de son perchoir et atterrit près de lui, une main au sol pour amortir sa chute. Elle se redresse et sourit.

Wynn : Tu t'es bien battu ! Je te trouverai du poisson frais quand on sera sur le bâtiment de mer !

Absol remue gaiement la queue et se redresse, avant de plisser les yeux en voyant sa sœur pâlir. Il a juste le temps de se coucher devant elle pour amortir sa chute tandis qu'elle plaque une main sur son œil droit. Il lui adresse un couinement inquiet.

Absol : Ça va ?

Wynn, tremblante, glisse sa deuxième main dans le pelage de l'être le plus cher à son cœur. Il y avait des mois qu'elle n'avait pas eu un malaise aussi saisissant à cause des séquelles que son œil avait subi des suites du Mal d'Ambre, et craignait de savoir ce que ça signifiait.
Elle avait déjà remarqué une nouvelle faiblesse dans ses gestes dernièrement, bien que très légère, et une résistance au froid moindre. Elle avait mis ça sur le compte d'un virus passager, mais le vertige qu'elle venait de subir l'inquiétait. Son frère aboie doucement et frotte sa tête contre la sienne. Il répète, plus fort :

Absol : Ça va ?

De sa corne, il retire la main de sa sœur de son œil, constatant que des larmes involontaires en coulaient. Il savait qu'elles étaient dues à une certaine douleur, qui survenait généralement en même temps que ses vertiges, d'après ce qu'elle lui avait expliqué par le passé. Mais ces larmes-là étaient... étranges.

Absol : Wynn, regarde-moi.

Wynn lève les yeux vers lui et Absol piaffe, nerveux. Une larme s'écoulait plus lentement sur la joue de la jeune femme. Elle avait l'air plus épaisse, et était légèrement trouble... rendue quelque peu opaque par un précipité ambré. Wynn l'essuie, n'ayant pas besoin d'échanger de parole avec son frère pour comprendre ce qu'il avait vu.

Wynn : ... Alors ça revient...

Absol : On doit trouver un remède réel. Je ne supporterais pas de perdre un nouveau membre de ma famille !

Absol avait presque hurlé. Ses pupilles s'étaient étrécies dans ses yeux écarlates et son pelage avait gonflé, je rendant encore plus impressionnant que d'ordinaire. Wynn enfouit son visage dans les poils de son frère, la douleur à son œil s'estompant peu à peu, ce qui a pour effet de calmer aussi sec son excès de détresse. Elle se veut la plus douce possible tandis qu'elle répond pourtant :

Wynn : Il n'y a pas de remède...

??? : Excusez-moi, vous parlez bien du... de ce que les humains appellent le « Mal d'ambre » ?


L'enfant sauvage tourne brusquement la tête vers l'origine de la voix, grave et accentuée, parfaitement synchrone avec son Absol. Un Machopeur les regardait, portant une caisse d'acier visiblement très lourde sans sembler produire le moindre effort. En voyant qu'il les avait surpris, il pose sa caisse, l'air gêné.

Machopeur : Je passais par là pour transporter des caisses quand j'ai vu ce qui est arrivé à l'humaine. Je n'ai pas pu m'empêcher de vous écouter.

Wynn grimace, comprenant difficilement le Machopeur. Elle avait l'habitude de parler avec Absol et certains pokémon Glace de Boréalis, mais ceux des villes ou qui étaient rares à l'état sauvage dans la région parlaient dans un dialecte légèrement différent qui la déroutait. Heureusement, Absol se charge de la traduction et répond au colosse.

Absol : Oui, on parle de ça. Tu saurais où trouver un remède, toi ?

Machopeur : Je crois qu'elle a raison, ça n'existe pas. Mais j'ai entendu parler de pokémon tout ambrés qui auraient suivi un humain, dans la mine. Il y ferait des recherches, d'après un ami, sans doute sur la maladie.

Absol plisse les yeux et Wynn frémit quand il lui transmet les paroles de son interlocuteur. Tous deux détestaient la mention de la mine qui les avait avalé pendant des jours et leur avait volé leur frère. Pourtant, et malgré la curiosité de leur informateur, il n'en disent guère mot.

Absol : Donc cet humain serait proche de la mine.

Machopeur : Je crois... enfin c'est ce qu'on m'a dit. Moi je ne vais pas là-bas, il y a assez de travail ici et c'est de toute façon trop dangereux. Mais si vous êtes vraiment déses-...

Absol : On y va ! Merci !

Absol se redresse sans avoir laissé au Machopeur le temps de finir sa phrase, hissant sa sœur sur son dos. Celle-ci s'agrippe à sa crinière tandis qu'il s'élance comme une flèche vers l'ouest. Wynn avait réussi tant bien que mal à comprendre les dernières paroles du pokémon Combat, et un ouragan s'était levé dans sa tête.
Ils allaient réellement retourner dans cette mine maudite à Kanaloa ?
Cet humain avait vraiment un remède ?
Est-ce qu'ils allaient seulement le trouver ?
Et surtout, une pensée la hantait désormais. Dévorante.

Wynn : Absol ?

Absol : Oui ?

Wynn : Si la maladie commence à revenir chez moi... Chez toi aussi, elle va...

Wynn se mord la lèvre sans finir sa phrase. Son frère ralentit la cadence une fois loin du port, dans une plaine où la neige lui arrivait à mi-pattes. Il sourit et souffle d'une voix qui se veut rassurante :

Absol : On va trouver cet homme et il nous donnera le remède, de gré ou de force. Fais-moi confiance.

La jeune femme hoche doucement la tête et, une fois remise du malaise qui l'avait saisie, s'assoit mieux sur le dos d'Absol. Elle soupire un nuage de vapeur dans l'air glacial.

Wynn : Ouais... ça ira. Et une fois guéris, on traversera la mer !

Son frère glousse à sa manière et elle-même sourit, chacun pour éloigner l'ombre de l'angoisse qui menaçait de les saisir à la gorge. Si le Mal revenait vraiment, malgré l'action de Darkrai... quelqu'un pourrait-il réellement leur venir en aide ?

C'est sous cette question les menaçant comme une épée de Dimoclès qu'ils se rendent vers la mine qui obscurcissait leurs souvenirs, pleins d'appréhension, tandis que les flocons se remettent à tomber comme pour étouffer leurs peurs...

[End]

_________________


“Human ? Me ? Are you fucking kidding me ?”

Préz' ~ Liens, inventaire et infos utiles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Voyage ~ Larme ~ Sombre présage [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pleine lune, sombre présage. [Moyen, privé]
» ~ Sombre présage ~ [ Pv Darth Reavia]
» Sombre présage
» Les gens du voyage
» Les Conseils d'un Sage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Sylphium ::  :: Port Maui-