Erios... L'archipel aux climats variés a beau avoir l'air paradisiaque au premier coup d'oeil, la vérité est toute autre... tout n'est pas rose sous les cocotiers !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hey, regarde !
Kenaël Meyar vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 36
Date d'inscription : 23/04/2016
RPGHey ! Moi c'est Kenaël Meyar et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Sam 30 Avr - 0:02

Arceus qu'il faisait froid ! Recroquevillé dans l'écharde que Kenny lui avait tricoté lui même, Muffin observait l'horizon dans les bras de son dresseuse. Le ciel était clair, certes, mais son instinct de pokemon lui disait que cela n'allait pas durer. Il devait le faire comprendre à Kenny, non pas que ça l'inquiétait plus que cela pour son dresseuse, mais s'il était prit dans le blizzard... Lui aussi en subirait les conséquences ! Aussi, il commença à s'agiter pour attirer l'attention du jeune fille. A coup de petits gestes frénétiques, il pointa le ciel d'une de ses griffes, puis, il imita une averse violente à grand renfort de souffles théâtraux. Selon lui, c'était un message assez clair à comprendre, sauf que, manque de chance, Kenny étant Kenny, et le fait qu'il soit désormais une fille n'y changeait pas grand chose, il comprit forcément autre chose.

-Ah ! J'y crois pas, Muffin, tu veux te battre ?

… Comment avait-il put en arriver à cette conclusion ? Avec un air blasé, l'Osselait hésita à se donne une facepalm, mais il se réservait pour plus tard... Et aussi parce que l'air radieux de Kenny ne lui permettait pas d'avoir le cœur de ruiner ses espoirs. A contre cœur, il esquissa un sourire à mi chemin entre l'excitation du combat et l'envie de se pendre avec l'écharpe.
Avec beaucoup de précaution, il fut déposé au sol et dépouillé de son écharpe. Dépité, seul les clapements de mains de son dresseuse lui donnèrent le courage de bouger dans cette neige glacée... Et aussi la pensé qu'il accomplissait un beau combat, il aurait certainement le droit à une récompense ! … Enfin, il ne fallait pas trop exagéré, et il se promit que s'ils ne trouvaient pas d'adversaire pour lui dans les trois prochains pas qu'il ferait, il se laisserait aller par terre pour retrouver la chaleur des bras de son dresseuse...

Un, il grelotta tandis que Kenaël trottait devant lui à la recherche d'un pokemon sauvage, trop content que ce soit son partenaire pour une fois qui se porte volontaire sans qu'il n'est à dire quoique ce soit.
Deux, Il regrettait déjà d'avoir dit qu'il attendrait trois pas avant d'abandonner. Un soupir lui échappa alors qu'il guettait les nuages au loin. Il faudrait encore attendre un peu supposait-il, et cela ne le réconforta pas le moins du monde : buté comme il l'était, Kenaël ne ferait pas demi tour même si la tempête lui tombait sur le coin de la joue... Il s'imaginait déjà congelé, fossilisé, retrouvé quelques centaines d'années plus tard et vénéré comme ce stupide coquillage... Quoique cette idée ne lui déplaisait pas forcément au final.
Trois ! Ah ! Enfin ! Il était l'heure de se jeter par terre en chouinant, simulant quelque entorse surprise ! Prêt à jouer la comédie, il vit avec horreur que son dresseuse lui faisait de grand geste.

-Muffin ! Il est temps de laver ton ancienne l'affront de ta défaite !

Quoi ? Encore un Crabicoque. Grognant, il ne pensait absolument pas faire un pas de plus, conscient que cela dépasserait son délais de juste trois pas. Il espérait secrètement que son mutisme découragerait autant son potentiel adversaire son dresseuse... Quoiqu'il avait plus d'espoir que le pokemon sauvage s'ennuie avant Kenaël...
Sauf qu'il n'avait peut être pas forcément prévu que le nouvel arrivant serait comme son dresseur, prêt à en découdre qu'il vente ou qu'il pleuve. Un couinement de détresse lui échappa lorsqu'un truc apparut devant lui en prenant une pose qu'il qualifierait de ridicule si Kenny, derrière, n'applaudissait pas. Hugh... Pourquoi avait-il prit la route déjà ?

-Allez Muffin ! Tu peux le faire ! Commence par Mimi-queue !

Huh ? Peu confiant quand à ce qu'il faisait, il se retourna pour agiter son arrière train. Jusque là, ça n'avait jamais fonctionné, aussi, il ne s'attendait pas à ce que le résultat différent cette fois... Sauf qu'il n'avait toujours pas prit en compte le Kenny-Like, et que lorsqu'il se retourna, ce fut pour faire face à un visage ému du pokemon qui trouvait que ce qu'il venait de voir était adorable... Allons bon... Autant en profiter, non ? Un geste de Kenny suffit à lui donner le feu vert, et il s'élança, son os à la main. Ce qu'il tenta était tout sauf une attaque officiel, cependant, quelque chose en lui se réveilla et, sans crier gare, il sentit son corps se mouvoir sans vraiment son propre consentement. D'un geste vif, il abattit son os sur le crâne du Machoc qui vacilla sous le choc. Une exclamation d'émerveillement retentit sur le côté, et il imagina facilement le dresseuse le fixer avec une sorte de fierté parentale. Lui même était impressionné par ce qu'il avait fait, et c'était dire : il n'était pas facilement impressionné en réalité. Jetant un regard sur son os, puis sur Kenny – qui souriait béatement –, il attendit une explication quelqu'une, et c'est du jeune fille qu'elle vint... Qui l'aurait crut, Kenny s'y connaissait en pokemon ?

-Muffin ! C'est MassdOss ! Tu as appris MassdOss ! Et tu viens d'effrayer ton adversaire ! Allez, continue !

Oh... L'engouement était contagieux apparemment, il ne pouvait y croire, mais il sentait en lui bouillonner quelque chose, un genre de brasier s'allumait en lui, et il réitéra son attaque avec entrain, sous les encouragements de son dresseur !

…. …. …. …. ….

Il ne savait pas d'où venait ce feu, mais il s'était vite éteint en tout cas. Malgré l'adrénaline de l'apprentissage d'une nouvelle attaque, il avait vite déchanté quand le Machoc avait commencé à répliquer à ses attaques. Au troisième coup qui l'avait envoyé valsé, il s'était sentit lourd et nauséeux : à ce moment là, il avait décidé de ne plus se lever, et à sa grande surprise, Kenny accourut vers lui en lui intimant de ne plus bouger... C'était bizarre que cette tête de pioche ne l'encourage pas à se lever... Et puis... Et puis il ne se rappelait plus de rien, le trou noir. Désormais, il se trouvait dans les bras de son dresseur qui le serrait contre lui pour le réchauffer. Charlie était à côté, et la elle lui racontait avec ardeur ce qui c'était passé par la suite : Kenny lui avait demandé de sortir pour affronter le Machoc, et après un combat selon elle dantesque, ils avait capturé le pokemon habilement renommé Kenny II.
Ah... Cela expliquait certainement sa présence à leur côté, mais quelque chose lui échappait tout de même... Kenny II... C'était lui Kenny II... Bon, c'était son second nom, certes, mais c'était quand même lui... Son regard dériva alors du nouveau venu au visage de son dresseuse. Celui-ci le remarqua rapidement et lui adressa un sourire bienveillant.

-Tu t'es bien battu Muffin, quand on rentrera en ville, on te trouvera un bon masseur.

Il le croyait, même s'il avait oublié sa bourse, il savait que son dresseuse se débrouillerait pour tenir sa promesse... Ca ne l'empêcha pas de le bouder et de se recroqueviller dans son écharpe son l'air hébété du jeune fille. Celui ci assuma que c'était parce qu'il se sentait encore mal et le serra encore un plus encore contre lui, inquiet de son état... Il leur faudrait redescendre au plus vite pour trouver un centre pokémon... Chose qu'il appliqua sur le champs.
Enfin, ça, c'était le plan initial, c'était sans compter le zèle de ses pokemons qui, forts du combats qu'ils avaient livrés, voulaient s'en donner encore plus à cœur joie... Après tous, ils étaient tous les deux du type combat, il ne fallait pas s'attendre à autre chose venant d'eux... Aussi, Charlie et Kenny II(I) étaient à l'affut. Les quelques tartes qu'elles avaient échangés les avaient sensiblement rapprochées, et le(a) Machoc voulait faire ses preuves dans sa nouvelle équipe. Aussi, se fut parfaitement normale pour elle que, lorsqu'elle vit Charlie s'agiter et sauter sur quelque chose qui marchait en contrebas, de la suivre, même si cela signifiait certainement tomber en cours de route. Bien sûr, derrière, Kenny s'élança à leur poursuite avec plus de précautions : tomber ne le dérangeait pas, mais Muffin dans ses bras, ardemment accroché à sa veste, le dissuadait d'allonger la course. Finalement, lorsqu'il y parvint, Charlie et Kenny II(I?), étaient plus en train de se battre pour savoir qui taperait ce truc qu'ils avaient trouvé, plutôt que de vraiment le taper...
Ce fut avec horreur qu'il découvrit alors que le corps sous ses pokemons n'étaient autre que celui d'une (un?) jeune fille. Avec vivacité, il rappela ses pokemons sans les prévenir, laissant seulement dans ses bras un Muffin tremblant d'avoir crut à chaque pas de son dresseuse venir leur chute.
Dans un concert de murmure de « Oh Arceus... », le jeune fille s'accroupit près de la victime après avoir déposé Muffin à côté. Avec précaution, il écarta les cheveux blonds de son visage et admira les dégats non sans une moue de pitié. Elle aurait un sale coquard, ça c'était sûr. Le reste, il ne pouvait pas trop le diagnostiquer, mais son première reflexe fut d'attraper de la neige, d'en faire une boule, et de la placer avec précaution sur l'oeil de l'étrangèr(e).

-Hey... Ca va, tu peux te lever ?

Sans vraiment attendre de réponse, il passa son bras dans le dos de la jeune fille pour l'aider à se redresser. Rien ne craqua, il assuma donc que rien n'avait été cassé, tant mieux ! Avec mille précautions, il la fit se remettre sur ses pieds, non sans lâcher la neige de son œil, au moins, ça éviterait de gonfler... Peut être ?

-Désolé pour mes pokemons ils... Ils ont du vous prendre pour un Cochignon... On était en plein entraînement... Enfin, là on rentrait mais... Heh, pas de repos pour les vrais combattants hein ?

Un rire jaune lui échappa, et Muffin roula des yeux, dans sa tête, c'était la faute de la Machoc, et la seule solution pour arranger tout ça, c'était l'offrir en sacrifice... Dommage qu'il n'était pas plus grand, sinon, il s'en serait occupé lui même ! Et le pire dans tout ça, c'était que maintenant, non seulement son dresseuse avait donné SON nom à un autre pokemon, mais qu'en plus, il était en train de s'occuper d'une humaine, et que doooonc... Il ne pouvait plus le porter, forcément. Ronchon, bougon, il attrapa son écharpe et en fit une sorte de couverture cape, histoire de conserver la chaleur... Plus qu'à tout redescendre à pieds... Il hésita fortement à se laisser là, mais vu comme Kenny s'occupait de sa congénère, il risquait fortement de l'oublier, et il serait donc obligé de rester là... Seul... Nop, nop ! Il marcherait, d'accord, mais qu'on ne compte pas sur lui plus tard ! … Hugh, ça ne pouvait pas être pire !

… Et puis il commença à venter vraiment fort, et là, il sut que si, ça pouvait être pire... Ceci dit, il fut mauvaise langue sur un point... Kenny vint quand même le ramasser et le caler sous son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Matjaž Javor vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 100
Date d'inscription : 07/10/2015
RPGHey ! Moi c'est Matjaž Javor et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Shiny hunter
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Jeu 19 Mai - 14:51



Vraiment une journée de..
Ft Kenny
Boréalis est un endroit ennuyeux et Matjaž l'avait décidé dès son installation. Alors que faire pendant une journée de repos ? Un allé-retour à Centralis ? La blondinette n'en n'avait pas la foi et c'est peut-être pour ça que, sur le coup, tenter d'escalader les Défenses de Kamap pouvait sembler être une bonne idée. Une fois à ses pieds, la demoiselle se tâte et regrette presque. Elle a fait tout le chemin et son déjeuner est prêt à être savouré à la hauteur qu'elle aura réussi à atteindre, pas question de rebrousser chemin mais madame la flemmatite aiguë fait des siennes. Mat grommelle donc avant de se décider et de rappeler Maiden qui l'accompagnait jusque là, bien confortablement nichée contre à son cou. A ses pieds il y a encore Prince le Tiplouf ( vraisemblablement mâle en dehors de tout ce bazar ) qui continue de lui servir de GPS. Il ne semble pas d'être des plus aptes à pouvoir escalader mais lui indique au moins où prendre ses appuis et l'amène à un point déjà haut sans avoir fait trop d'efforts. Elle le remercie donc et lui laisse la liberté de se balader jusqu'à ce que l'heure de rentrer ne vienne.

Avec une certaine motivation, celle de pouvoir se vanter de ne pas avoir passé sa journée seule devant la télé, la miss se prépare. Enfin, elle était parti pour. Logiquement la blondinette aurait dû ôter son sac, en extirper ses équipements, les enfiler et s'attacher. Logiquement. En réalité, Matjaz s'est empressé de faire quelques pas pour avoir plus de place et puis.. Boom ? Quelque chose lui tombe dessus, la plaquant et l'enfonçant dans le sol à coups de sauts et de prises. Sonnée, la demoiselle ne comprend pas tout et ne cherche surtout pas à comprendre, cherchant juste à garder sa lucidité. Pas sûr que ça fonctionne mais bon. Un deuxième poids arrive et distrait son assaillant, ce qui aurait été cool si les deux n'avaient pas décidé de se taper sur lui.

Au final, la télé c'est pas mal.

Un énième acteur fait son apparition et rappelle les visiblement pokémons. Ne plus les avoir sur lui est soulagement mais lui permet de constater de la douleur qui émane d'un peu partout. Son ventre est une bombe à retardements, ses côtes inexistantes, les courbatures seront sûrement pires qu'un lendemain de gymn et son visage.. Oh, il est habitué au visage. M'enfin, à côté de lui c'est une dresseuse visiblement inquiète d'avoir commis un meurtre ( qui prie autant Arceus ? ) qui lui dégage le visage de toutes ses mèches. S'il avait été plus en forme, il aurait sûrement rapproché son visage pour crier au cliché mais il n'en n'a pas l'énergie et est refroidi par une boule de neige placée sur son œil. .. C'est gentil mais wow, elle aurait pu prévenir ! En tout cas, le sbire est toujours un peu dans le gaz et ne comprend pas ce qu'on lui demande jusqu'à ce qu'un bras se glisse derrière son dos. Incité à se redresser, la miss s’exécute mais laisse le plus gros du travail à son bon samaritain ( sans qui elle ne serait pas dans cet état pour commencer ). Une fois debout, la miss tangue un peu et se tient le ventre d'une main, l'autre occupée à se masser le crâne pendant qu'elle écoute sa sauveuse déblatérer des excuses et..

Est-ce qu'on vient de traiter cette perle de Kalos de Cochignon ?

L'inconnue n'est pas la seule à rire jaune et les pokéballs de Matjaz le démangent. Mais avec la douleur, il faut un temps pour s’accommoder, surtout quand le seul œil pouvant voir prend son temps pour que les alentours ne soient plus flous. Ce qui se présente face à Matjaz est donc un duo : une demoiselle et son Osselait. La miss est.. Vachement classe après réflexion, dommage qu'elle semble être une royale quiche. Concernant le pokémon, il ne semble pas s'intéresser à lui et de toute façon, ce n'est pas comme si la blonde voulait réitérer l'expérience de punching-ball. Alors Matjaz se fait grande, grande mais calme ! Elle ouvre son plexus en ravalant un flot d'insultes et quand sa bouche s'apprête enfin à lancer LA réplique pour casser la demoiselle en face d'elle, une seule chose sort : de la bile. N'ayant pas grand chose dans la panse, la sbire vomi allègrement cette douce concoction qui aurait décidément dû rester dans son estomac. Ça ne dure pas bien longtemps mais c'est suffisant pour qu'elle ruine ses bottes et retrouve une position assise. La neige sur son œil n'est plus une préoccupation, elle a besoin de fouiller dans son sac pour des lingettes et une bouteille d'eau.

La suite ? Se gargariser en lavant ses chaussures tout en insultant cette fois oralement ces événements avant d'engouffrer un pot de pastilles à la menthe. Elle grommelle, s'insurge et finalement, se redresse d'un bond pour choper la miss par le col. ( non sans s'être maudit d'avoir été aussi brusque dans son mouvements )

Est-ce que j'ai l'air d'un Cochignon ? Y'en a des boulets ici mais vous êtes concrètement la pire que j'ai eu le malheur de croiser.

Si ces mots n'ont pas été suffisants pour lui rendre son agression, il y a toujours cette merveilleuse haleine : mélange de vomi et de menthe. Puis elle la lâche pour s'écarter et faire appel à Pierrot, son Girafarig qui est un peu perdu soyons francs. Il cherche même des explications en tournant la tête vers sa dresseuse qui.. a encore le visage pétée ? Ça lui apporte plus de questions que de réponses tiens.

Je vais vous botter le cul.

Parce que Mat a peut-être actuellement l'air d'une petite blonde délicate, il en reste Matjaž et ne tolère pas l'affront subit. C'est lui le sbire, il est censé mettre la misère aux dresseurs. Pas l'inverse ! Son ego est sûrement celui qui a eu le plus mal dans tout ça.
Code by Joy


Le rp de la swaggance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Kenaël Meyar vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 36
Date d'inscription : 23/04/2016
RPGHey ! Moi c'est Kenaël Meyar et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Sam 25 Juin - 2:11

Wow ! La pauvre victime s'écarta soudainement de Kenny pour prendre une grande et longue inspiration. Loin de se douter de la véritable raison de celle ci, le jeune fille tendit ses mains dans un geste protecteur afin de prévenir une éventuelle chute de la blondine. Mal lui en pris car un élégant mais néanmoins répugnant jet de bile s'échappa de ses lèvres, ce qui eut pour effet non seulement de le faire reculer, mais également d'attirer un regard critique de Muffin qui boudait toujours autant. « Mmph, stupide humaine, il fallait pas se détacher de Kenaël si c'était pour retomber aussi sec juste après » semblait-il s'insurger en lui même... Il fallait dire qu'il avait perdu sa place pour elle, alors il l'avait un peu mauvaise.
En attendant, et comme par miracle, Kenny s'était sauvé du vomit, mais se sentait affreusement coupable, non pas parce que c'était la faute de ses pokemons, mais parce qu'il s'était écarté au lieu de récupérer la jeune fille et lui éviter une désagréable chute. Bonjour les priorités. Pour faire bonne figure, il s'accroupit devant elle afin de surveiller ses gestes. Muffin, lui, roula des yeux derrière son casque fait d'os, et attendait patiemment que tout ça se finisse : il était fatigué, on lui avait promis un massage, il voulait rentrer et se mettre au chaud... Et manger tiens !
Ce fut quelques instants plus tard, après avoir décrasser ses bottes et l'intérieur de sa bouche, et d'avoir avaler quelques pastilles à la menthe – le jeune dresseuse n'était pas sûr que ce soit une bonne idée – que la blondine se releva d'un bond, suivie par son agresseur malgré elle. Ce dernière se fit rudement chopper par le col – apparemment, malgré les coups, elle en avait encore à revendre ! - et secouer.


▬ Est-ce que j'ai l'air d'un Cochignon ? Y'en a des boulets ici mais vous êtes concrètement la pire que j'ai eu le malheur de croiser.

Aouch... Ca faisait mal, et Kenny encaissa en affichant une légère grimace, après tout, il savait que mine de rien, il était en faute de ne pas avoir su maîtriser son équipe. Il se fit donc silencieux et conciliant à se laisser secouer de la sorte. Muffin, lui préparait déjà une vengeance contre cette personne qui avait osé maltraiter ainsi son dresseuse... Bien qu'il devait avouer, qu'effectivement, Kenny était certainement le pire des boulets du monde...
Et puis, sans explication – bien qu'en réalité, elle était très claire quoiqu'implicite – la jeune fille sortit une pokéball et appela à elle un Girafarig. Plus perdu qu'autre chose, celui-ci chercha une réponse qui ne vint pas, et vu la tête qu'il faisait, il n'en aurait certainement jamais.

▬ Je vais vous botter le cul.


… Quoi ? Hébété, embêté, Kenny se gratta l'arrière du crâne. Non pas qu'il refusait le combat mais... Vu l'état de la miss, il se sentait un peu mal de devoir l'affronter.

-Est-ce bien raisonnable tout ça ?

Apparemment, non, mais étant donné le regard que la jeune fille venait de lui lancer, elle n'en avait absolument pas cure du tout. Bien embêté, Kenaël décida que le meilleur moyen de s'en sortir sans trop lui faire de mal en plus c'était... De feindre une défaite cuisante ! Comme ça, son orgueil et sa santé serait épargnés, et elles auraient le temps de redescendre en bonne et due forme. Ce fut donc peu engagé qu'il appela Chaussette, son Marcacrin, au combat. Il s'accroupit à ses côtés et lui murmura quelques conseils, comme « si le Girafarig te touche, même si tu as pas mal, tu dois feindre la douleur », ou encore « quand je dirais « ohnon ! » tu feras semblant de tomber K.O, d'accord? ». Muffin, lui, roula des yeux et secoua la tête : c'était ridicule, et ça prouvait bien que la jeune fille avait raison : Kenny était un boulet.

-Nous sommes prêts !

Finit par déclarer Kenny avec un grand sourire absolument pas suspect du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Matjaž Javor vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 100
Date d'inscription : 07/10/2015
RPGHey ! Moi c'est Matjaž Javor et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Shiny hunter
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Jeu 30 Juin - 11:44



Vraiment une journée de..
Ft Kenny
Il y a deux grands types de réactions face à une telle réplique : chialer et fuir ou bien s'enthousiasmer et ramener son dersh pour se fritter. Et la miss qui l'a insulté ? Elle n'est pas entrain de pleurer et a encore moins l'air contente de la tournure des événements. C'est presque comme si la demande de la blonde l'embêtait et ça, ça a le don de taper un peu plus sur les nerfs du sbire qui va finir par faire un meurtre. La demoiselle a même le culot de lui demander si elle pense que c'est raisonnable ! Bien sûr que ça ne l'est pas. Mais dans un monde où votre mère vous vire à dix ans pour raquetter d'autres enfants pour survivre en exploitant votre « plus fidèle compagnon », chercher une logique à ce moment précis est un peu inutile.

Au moins, son adversaire ne chipote pas plus et envoie son propre pokémon au combat à savoir un Marcacrin. Comme quoi elle a vraiment des problèmes avec ce pokémon et son évolution. Et si Mat est prête à lui botter le cul comme promis, la miss prend son temps pour parler à son partenaire. Ok. Il va vraiment péter un câble si ça continue. Et son lit lui manque soudainement affreusement, la boîte d'aspirines aussi tiens. Plus vite ils essuieront l'affront, plus vite la soi-disante « perle de Kalos » pourra rentrer s'occuper de son merveilleux visage malmené. Alors quand son interlocutrice leur annonce qu'ils sont prêts ? Il ne s'attarde même pas sur le sourire stupide de la demoiselle et lance directement l'offensive.

Pierrot utilise Choc Mental puis Eco-sphère !

Le Girafarig s’exécute avec un dernier regard mêlant inquiétude et confusion à l'égard de son dresseur avant de préparer son enchaînement. Objectif ? Soulever le Marcacrin, le faire un peu valser dans les airs histoire de lui remuer l'estomac autant que Matjaž avant de le cogner contre le flanc de la montagne, le laisser glisser dans le plus grand des calmes et lui asséner l'attaque plante. Ce n'est pas tellement sympa mais vu comment l'humain derrière lui fulmine, il faut bien ça pour apaiser les nerfs du sbire. Heureusement que tous les dresseurs qu'ils croisent ne le mettent pas dans cet état à chaque fois. Et si ce n'est pas assez pour se débarrasser de lui, ils n'ont pas que ça en stock. Même si la prudence est de mise et qu'il ne faut pas l'oublier, les Défenses de Kamap n'étant pas l'endroit le plus sûr pour faire un combat. Pas comme si les deux dresseurs étaient incapables de prendre sur eux le temps de descendre à un plateau plus grand pour y disputer leur match.

Partie comme t'es, t'es plus bonne à finir à l'hôpital que devant la Ligue.

Que Maple prend le temps d'ajouter avec une voix bizarre due au mouchoir qui pince son nez pour absorber les quelques gouttes de sang et de morve qui viennent y perler. L'homme devenu femme s'enfonce un peu plus dans sa parka orange trop grande pour y bouder en maudissant le fait que ce ne soit pas sa journée et qu'il aurait aimé rester à l'auberge. Voir des jolies filles il aime bien aussi, un peu moins quand elles lui maltraitent son ego et qu'elles ouvrent leurs bouches pour débiter du non-sens. Encore un coup à se faire frapper mais par des féministes, congrats on being a S-rank jerk Mat.
Code by Joy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Kenaël Meyar vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 36
Date d'inscription : 23/04/2016
RPGHey ! Moi c'est Kenaël Meyar et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Ven 8 Juil - 0:53

Lolilol... Ca va partir en couille. Muffin le sentait, Muffin le savait. Le plan de son dresseur était illogique, et avant tout, foireux. Il n'avait peut être pas une grande expérience des combats, mais le regard furieux de leur victime ne laissait rien présager de bon, et si Kenny la ménageait... Il serait vite balayé des Défenses de Kamap, et Chaussette avec lui d'ailleurs !

Pierrot utilise Choc Mental puis Eco-sphère !

Le respect est mort... Dans un combat en bonne et due forme, il était de coutume de tirer au hasard pour savoir qui commençait, mais ça, apparemment, la demoiselle n'en avait cure. Elle avait ouvert la danse de bien abrupte manière, et impuissant, Kenny vit Chaussette virevolter gracieusement, et se faire jarter un peu plus loin, contre une paroi de la montagne. Le choc fut rude, et si ça ne suffisait pas, l'éco sphère vint le faire rouler encore plus loin... Il n'avait pas payé pour ça ! Rendez lui sa pokéball !
Pendant quelques instants, le Marcacrin songe à rester coucher, à ne plus bouger et faire le mort, mais les encouragements vocaux de Kenny et de... Muffin ? Lui aussi ? Lui donnent du baume au cœur, et finalement, il se relève... Pas question de se laisser faire, il faisait partit d'une équipe désormais, il ne devait décevoir personne !
Ainsi, avec une vigueur et une vivacité que lui même s'ignorait, surtout après un coup pareil, il se précipita à nouveau vers le combat, et lança ce qui voulait être un grognement de défi, mais s'apparentait plus à un ronflement reniflé.

Partie comme t'es, t'es plus bonne à finir à l'hôpital que devant la Ligue.

Aouch ! Ca fait mal ça, Chaussette reçoit la pique personnellement, Muffin aussi, il sent l'honneur de son dresseuse bafoué, et bizarrement, il sent une irrépressible envie de se jeter au combat à la place de Chaussette qui, malgré sa bonne volonté, n'a visiblement aucune chance de l'emporter. Le seul qui, visiblement, le prend bien, c'est Kenny, qui affiche un sourire compatissant.

-Ne t'inquiète pas ! On ira juste après le combat pour voir si ton nez va bien !

Qu'il lance par dessus le vent pour se faire entendre. C'est qu'il le pense en plus ! Ainsi, après cet entre deux, il se re concentre. Après tout, pour ce match, son but n'est pas de gagner, et s'il reste convaincu que Chaussette a toute ses chances dans un combat sérieux, il se dit qu'ils doivent perdre, autant rendre sa crédible ! Ainsi, avec le peu d'attaques que le Marcacrin a eut le temps d'apprendre dans sa courte, mais néanmoins mouvementée, existence, une petite stratégie se forme.

-Lance-Boue Chaussette ! Et Charge !

Pitié ? Ou ça ? Pas dans les yeux de leur adversaire en tout cas, mais qui s'en soucie ? Chaussette a compris le plan, et à défaut de boue à porter de patte, il creuse la neige pour la lancer directement sur le Girafarig. Attaque détournée ? Oui, ce n'était carrément plus du Lance-Boue, mais peu importait, l'idée était, en soi, d'aveugler le pokemon, et de se jeter contre lui. Ainsi, faisant héroïquement fi de la douleur dans son petit estomac poilu, Chaussette s'élance sans prendre le temps de savoir si son premier mouvement a réussi, parce que c'est ce que Kenny attends de lui, et que mine de rien, avoir un Muffin hurlant derrière lui, c'était aussi cocasse que motivant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Matjaž Javor vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 100
Date d'inscription : 07/10/2015
RPGHey ! Moi c'est Matjaž Javor et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Shiny hunter
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Lun 18 Juil - 13:22



Vraiment une journée de..
Ft Kenny
Les attaques fonctionnent ce qui rend immédiatement à la blondinette son sourire tout cassé. A côté Pierrot est un peu moins fier de ce qu'il vient de faire surtout quand le choc du Marcacrin contre la paroi fait écho. Il a mal pour lui et doute un moment que le petit pokémon puisse se relever avec l'attaque plante qui suit juste derrière. Après tout la boule de poils marrons ne bouge plus une fois que la vague offensive s'est abattue sur elle et le Girafarig est persuadé que c'est bon, le combat est terminé et ils vont pouvoir laisser ces gens tranquilles. Mais non. Le petit pokémon se redresse et .. Ronfle son envie de se battre ? Uh. Pierrot est confus mais d'accord. Puis sa maîtresse à lui n'hésite pas à relancer des pics à ses adversaires où seul le Marcacrin comprend ce que la sbire veut dire. Parce que son humaine prend la phrase de Mat au pied de la lettre et si Pierrot trouve ça adorablement gentil, il devine que ce n'est pas le cas de la blonde qui doit sûrement fulminer un peu plus, les joues rouges et gonflées.

Ceci dit Matjaž n'en n'est pas au point de mettre fin au combat pour aller péter laggle au dresseur même s'il en meurt d'envie, non. Il laisse sagement ce dernier donner ses ordres parce qu'en toute franchise, il le méprise tellement qu'il ne lui donne pas la moindre once de crédit. Même si sa stratégie n'est pas si bête. Ainsi le Marcacrin creuse dans la neige qui jonche le sol pour lancer cette dernière sur Pierrot qui ne s'attendait pas à ça. Atteint au niveau du poitrail, du cou et du visage, le Girafarig recule pour secouer sa tête histoire de récupérer une vision parfaite ce qui laisse le temps au Marcacrin de le charger sous les cris encourageants de l'Osselait. Heurté, la girafe recule de nouveau et a les genoux pliés pour mettre tout son poids dans ses sabots histoire de ne pas être trop projeté en arrière. Tomber de la montagne ? Pas cool. Tomber sur sa dresseuse ? .. Dangereux.

Pierrot charge aussi et écrasement !

Tels sont les ordres de la dite dresseuse qui envoie donc le Girafarig profiter de la proximité qu'il a avec son adversaire. L'attaque charge sera sûrement moins violente que celle du Marcacrin vu le manque d'élan du pokémon psy mais c'est surtout pour repousser son opposant jusqu'à une distance convenable où là il pourra se jeter dessus avec ses sabots en première ligne pour l'écraser tout simplement. Quarante kilos sur une bouboule de moins de dix kilos ? C'est pas hyper sympa mais c'est le plan. Puis vu que la girafe réagit juste après s'être reçu un coup, il est peut-être moins précis, plus lent dans ses mouvements. Mat le sait mais il a tout de même espoir qu'il touche. Parce que monsieur / mademoiselle est violent et il ne veut pas utiliser des stratégies qui ne visent pas à tabasser sévèrement l'équipe adverse. Il est beauté, il est grâce, il compte bien leur défoncer la face.

Tu es stupide comme dresseur.

Car oui, en plus il se sent obligé de faire une remarque même si elle est inutile vu l'aura de pureté et de bêtise qui enveloppe son opposant. Et ce n'est pas parce que le sbire trouve l'autre un tantinet mignonne qu'il n'a pas envie de lui ôter une ou deux dents. D'abord.
Code by Joy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Kenaël Meyar vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 36
Date d'inscription : 23/04/2016
RPGHey ! Moi c'est Kenaël Meyar et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Ven 22 Juil - 0:38

Miracle ! Son attaque avait fonctionné, elle avait fait mouche ! Il avait touché sa cible ! Il n'en revenait pas ! Bien sûr, le choc lui avait fait mal à lui aussi, mais ce n'était rien comparé à ce plaisir qu'il avait ressenti d'avoir rendu un coup à son adversaire... Au moins un !
Malheureusement, appelez ça comme vous voulez, la différence de niveau, la peur de décevoir une dresseuse d'aussi mauvais caractère, le manque de force … Le Girafarig n'avait pas tant de dégats que ça, et déjà, il reprenait l'assaut sous les ordres de la blondinette. Une charge et un écrasement. Etait-ce de la panique que Chaussette ressentit en se rendant compte qu'on ne gagnait pas en un coup, et qu'il allait certainement recevoir de nouveaux impacts ? Certainement que c'était de la panique, parce que son bidou lui piquait affreusement alors que ledit Pierrot s'élançait vers lui avec ce qui lui semblait être la force d'un troupeau de Tauros... Bizarrement, il aurait voulu pouvoir évoluer, là, tout de suite !
Manque de chance, il n'avait pas le niveau, et le choc fut terrible. Le cri qui lui échappa lors de la charge lui écorcha la gorge, et il roula plus loin dans la neige. Le pire restait encore à venir, l'Ecrasement...
Miracle² ! Peut être était ce à cause de la précipitation de l'attaque ? Peut être parce que Chaussette avait finit par esquisser une roulade sur le côté pour tenter une esquive pénible mais l'attaque... En tout cas, peu importait, car le cri qui s'ensuivit venait plus de Muffin que du Marcacrin qui se retrouvait à un pouce des sabots du Girafarig. Tremblant, il fixait avec horreur son adversaire qui lui semblait soudainement bien trop grand pour être naturel – espèce de monstre – et... Et il tourna de l'oeil, se reposant pitoyablement sur la neige alors que Kenny se laissait glisser jusqu'à lui. Doucement, avec toutes les précautions du monde, il récupéra le Marcacrin dans ses bras et le félicita chaudement, non seulement pour son jeu d'acteur, mais également pour ce combat ( qui en réalité avait été bien court ), mené d'une main de maître disait-il. Dans son optimisme, et alors que le petit pokemon ouvrait à peine les yeux, il félicita également le Girafarig qui avait fait preuve, selon ses mots, de vitesse et de force, ce qui, selon lui, était « impressionnant » et vraiment « génial » !
Il était tellement dans l'extase d'avoir livré son premier « vrai/faux » combat qu'il n'écouta pas vraiment la pique de la blondinette de l'autre côté. En revanche, l'Osselait, lui, avait parfaitement bien entendu, et il faisait tourner nerveusement son os dans ses pattes. Il avait encore mal de son premier combat de la journée, mais pouvait-il réellement laissé faire ça ? Un regard lui apprit que Kenny n'en avait officiellement rien à ciré, et après avoir rappelé Chaussette encore étourdi dans sa pokéball, il se releva en trombe pour se diriger vers la blondinette pour lui prendre les mains avec enthousiasme et les secouer. Se rappeler que plus tôt, la jeune fille avait été malmenée par ses propres pokemon ? Meh, nop !
Il secouait donc les mains avec un grand sourire.

-Ton pokemon est vraiment fort ! Je suis content d'avoir put livrer ce match contre toi ! Merci pour ce combat, j'ai appris pleins de choses !

Nul doute qu'il les oublierait dans l'heure qui suivait, et que « ne plus taper les sbires de la Team Ambrosia par erreur » n'en faisait même pas parti... Retente ta chance Mat...
Et puis, finalement, le dresseuse se rappela du mauvais traitement qu'avait subi son adversaire, il décida qu'il était temps de tenir sa promesse.

-Oh oui... Maintenant il faut aller à l'hopital d'accord ? Avant que ton nez ne prenne une teinte violette.

Muffin se rapprocha du duo, son os à la main, prêt à frapper à la moindre occasion, mais loin de s'en préoccuper, le jeune fille tentait d'entraîner avec lui le sbire avec précaution pour éviter de tomber et de se retrouver le crâne éclaté sur les rochers bien plus bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Matjaž Javor vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 100
Date d'inscription : 07/10/2015
RPGHey ! Moi c'est Matjaž Javor et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Shiny hunter
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Dim 7 Aoû - 22:56



Vraiment une journée de..
Ft Kenny
La blondinette ne sait pas spécialement ce qu'il se passe vu qu'elle grommelle dans la joie et le bonheur le plus complet milles et une insultes contre la dresseuse adverse. Elle voit juste quand le combat semble être terminé quand la miss en face de lui récupère son compagnon. Qu'elle félicite ce dernier, Mat peut le comprendre.. Ou pas en fait, parce que ce combat n'était ni des plus longs, ni des plus passionnants. M'enfin ! Ce que la sbire ne comprend pas c'est que la dresseuse félicite son Girafarig. Et avec enthousiasme ! Ce n'est pas à défaut de tendre l'oreille pour déceler une once de faux-semblant ou de mépris dans sa voix puisqu'il n'y en n'a pas. Autant dire que Matjaž est confus et vu la tête de Pierrot, lui aussi. Résultat ? Les deux terminent avec les joues rouges à bafouiller, l'un des choses incompréhensibles et l'autre des remerciements. Pas le temps pour eux de se ressaisir d'ailleurs puisque la blonde termine avec son opposante qui lui tient les mains avant de lui secouer vivement.

Mat va revomir.

Elle ne sait pas vraiment pourquoi, peut-être parce que la miss la secoue trop, peut-être parce qu'elle a fichtrement mal et qu'elle vient de s'en rappeler, peut-être parce que l'aura de pureté lui porte au cœur. Elle ne veut pas vraiment savoir tiens. Surtout que l'autre est partie dans un grand discours de joie et de paillettes et elle, elle est beaucoup trop occupée à se retenir de se vider à nouveau sur le sol qu'elle ne l’interrompt pas avec une nouvelle insulte. Qu'on ne se méprenne pas sur son silence ! Elle te voit Pierrot, elle sent ton jugement Pierrot, tu vas te faire engueuler ce soir Pierrot. Par contre quand l'aînée se met à parler d'hôpital, peu importe si son compagnon Osselait est proche et tente de se faire menaçant, Maple refuse de se faire traîner, que dit-elle, traiter ainsi !

.. Attends. Attends.

Commence-t-elle en repoussant la demoiselle qui ose poser ses pattes sales sur elle depuis bien trop longtemps à son goût. Le seuil de tolérance de Mat ? Dépassé ! Son espace vital ? Envahi ! Elle ne se fera pas avoir par la voix mielleuse et les yeux doux de la dresseuse ! Qu'elle tente de jouer la bonne samaritaine après avoir laissé ses pokémons se défouler allègrement sur elle ! Hors de question que ça se passe comme ça.

Je n'ai pas besoin d'aller à l'hôpital encore moins avec toi, mais si tu tiens tant que ça à y aller..

Pierrot grimace. Il sait où tout ça va se terminer quand sa dresseuse serre son poing et que tous les muscles de son visage sont crispés, anticipant sa prochaine action. Le Girafarig décide donc de bloquer l'Osselait avec Choc Mental même si le jeter au loin éviterait tout accident, il ne veut pas être aussi violent que celle dont le poing termine dans la figure de l'opposante. L'action est rapide et bon dieu que ça fait du bien au sbire malgré la douleur ressentie quand les os de ses doigts rencontrent ceux de la face adverse. Elle a le temps de crier un petit "Ah !" victorieux avant de perdre sa balance et de se ré-éclater sur le sol. Immédiatement le Girafarig lâche prise sur Muffin et n'y fait plus trop attention pour se précipiter vers celle qui s'est de nouveau amochée. Si l'Osselait a filé un coup à sa précieuse maîtresse, Pierrot ne le sait pas tant qu'il n'est pas au-dessus de la blonde pour la protéger. Pas que le pokémon psy craigne beaucoup une réplique de la part de l'autre humaine mais.. De la sienne si. Son humaine à lui est un boulet capable de rechercher la merde dès qu'elle sera redressée et il les somme donc de partir. En priant que l'autre ne soit pas trop douce pour s’apitoyer sur Mat en assistant pour rester, il ne donne pas cher de l'état des deux humaines si elles continuent à se côtoyer.
Code by Joy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Kenaël Meyar vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 36
Date d'inscription : 23/04/2016
RPGHey ! Moi c'est Kenaël Meyar et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz] Lun 8 Aoû - 0:03

.. Attends. Attends.

Interpellée, Kenny se retourne, un grand sourire sur le visage, prêt à questionner la raison de l'injonction de la blondinette, mais ce qu'il voit le dissuade de prendre la parole, et à la place, il affiche une mine curieuse et soucieuse... Peut être que la jeune fille se sent mal, qu'elle veut encore vomir, que le combat l'a trop fatiguée... A la place, il a le droit à une nouvelle proposition.

Je n'ai pas besoin d'aller à l'hôpital encore moins avec toi, mais si tu tiens tant que ça à y aller..

Et s'il veut décliner ou insister pour l'accompagner se faire soigner, il n'en a pas le temps que déjà, une petite main frêle heurte son visage, son nez, sa joue... Sa joue plutôt. Il sent sa mâchoire qui suit le geste, et puis, sa tête, le reste de son corps. Pour ne pas totalement perdre pied, il fait un pas en arrière, même deux, et se rééquilibre tant bien que mal, finissant finalement sur son derrière. Il n'y a pas trop de casse, malheureusement, devant lui, la jeune blondinette n'a pas la même chance, et l'élan la fait tomber de tout son long, tête la première. Par chance, le sol est recouvert de neige, la chute n'a pas été si violente, mais Muffin qui, après être resté immobile pour il ne savait foutrement quelle raison, s'élance déjà vers celle qui se prend décidément pour une pointure de la mafia, prêt à la passer à nouveau à tabac. Nul doute que si Charlie avait été présente, elle aurait aussi participé aux réjouissances, mais alors que l'Osselait s'apprête à abattra sa masse d'os, le Girafarig est déjà en place, et Kenny lui intime de ne pas le faire en l'interpellant. Stoppé net, il hésite... Devrait-il calmer cette irrespectueuse de la pureté de son dresseuse ? Ou écouter cette dernière afin de ne pas la décevoir. Il finit par opter raisonnablement pour la deuxième option, plus par peur du Girafarig plus en forme que lui que parce que Kenny pourrait le juger.. Kenny ne jugeait jamais réellement définitivement les gens de toutes façons. Ainsi, penaud, il fait quelques pas en arrière, toisant le pokemon adverse qui insiste pour les faire partir. Il est d'accord, lui non plus ne veut pas rester là, au contraire, et il aimerait bien que la blondinette y reste et s'y congèle...
Mais c'était sans compter l'insupportable sens des responsabilités de Kenny. Il a bien compris que son opposante était plus jeune que lui, et il revoit en elle ses petits frères et sœurs, capables de lui pourrir la vie sans raison, mais incapables de s'en sortir seul. Son cœur de grand frère se serre, pas question de la laisser là, étalée dans la neige, aussi, en se redressant sans prendre la peine d'essuyer son derrière, il se rapproche doucement, faisant quelques gestes au Girafarig.

-Ne t'inquiète pas, je ne vais pas lui faire du mal.

En parlant, il se rend compte qu'un goût désagréable règne dans sa bouche, un goût métallique qu'il identifie comme étant du sang. Il en conclut donc que la blondinette lui a tapé relativement fort, et heureusement qu'elle n'avait pas touché son nez. D'un geste délicat il tente de pousser le Girafarig qui lui lance un regard à fendre le cœur. Kenny l'interprète mal et lui lance un sourire rassurant : il ne comptait pas se venger, mais Muffin oui, maintenant que la menace directe était écartée... Il lui fallait juste attendre le bon moment désormais.
Doucement, le jeune fille attrape son opposante par les épaules et l'aide à se relever avec précaution, tentant d'évaluer les dégats. Il n'y en pas plus qu'avant, et son sourire se fait soulagé. Finalement, il finit par prendre la parole, baissant d'un ton, réduisant son enthousiasme.

-Je suis désolé.. C'est vrai, j'aurais du surveiller mon équipe mais... Il faut vraiment qu'on aille à l'hôpital, ça fait deux fois que tu tombes, tu vas finir par te briser quelque chose.

Il n'attend pas de réponse, il n'en a pas besoin, et parce qu'il estime que porter la blondinette comme une princesse n'est pas la meilleure des choses, il la supporte juste sous son épaule et la fait se relever. Puis, finalement, tente de l'entraîner à nouveau vers le bas, s'éloignant au maximum du bord afin de ne pas risquer la chute mortelle... « Kenny, pourquoi ne peux tu juste pas fuir comme tout le monde le ferait ? » se demande Muffin, l'air perdu, jaugeant si le Girafarig est une menace, ou si un coup dans le tibia de la blonde pourrait également entraîner son dresseuse dans le vide ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey, regarde !
Contenu sponsorisé vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Contenu sponsorisé et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz]

Revenir en haut Aller en bas

Vraiment une journée de... [Rp Capture ; Pv : Matjaz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [PROGRAMME]Logiciel capture d'écran rafale
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons
» La journée internationale de l'alphabétisation sera célébrée ce 8 septembre en H
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Sylphium ::  :: Défenses de Kamap-