Erios... L'archipel aux climats variés a beau avoir l'air paradisiaque au premier coup d'oeil, la vérité est toute autre... tout n'est pas rose sous les cocotiers !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Un séjour en eau profondes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage


Hey, regarde !
Invité vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Invité

PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Invité et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Un séjour en eau profondes. Mar 12 Avr - 11:07

Pour une fois nous n’étions pas en vadrouille, mais nous avions obtenu d’Avalon un droit de sortie pour se reposer. En effet il avait constaté une hausse de notre courbe de stress, nous ignorions comment il avait réussi à se rendre compte de cela, mais en tout cas il avait accepté de nous laisser sortir et de nous escorter pour un voyage jusqu’à des sources chaudes, ou il assure que nous avions été avant. Dans la voiture, nous nous étions assoupis, les voyages en véhicules n’étaient pas les plus excitants, et la présence de Caramel ronronnant sur nos genoux n’avait pas aidé à ce que nous soyons éveillé.
Cependant, à notre réveil, nous avions eu une grosse surprise : plutôt qu’avoir notre chemise toute plate et notre pantalon bosselé comme à notre habitude, nous avions eut les courbes de notre corps inversé, et pas qu’un peu. Notre chemise blanche était tout sauf inadaptée , et l’absence de quoi que ce soit pour soutenir cette masse qui était apparue sur nous nous rendait très inconfortables. Nous constations aussi que nos cheveux, à défaut d’avoir poussés, étaient devenu très droit et raides, et qu’ils étaient sagement rangés de chaque cotés de notre visage, nous laissant la vue libre. Tout en nous redressant, nous constations que la voiture était à l’arrêt, en plein milieu de nulle part. Nous nous extirpions de la voiture, et constatais que les deux chauffeurs avaient disparus, mais nous ne tardâmes pas à remarquer leurs habits sur le sol.
D’un froncement de sourcils, nous suivîmes, tel une Jackie, ces haricots de textile, pour déboucher sur une scène incroyable : les deux hommes qui nous servait de chauffeur, étaient à présent des femmes, qui visiblement profitaient de leurs corps pour se faire salement plaisir dans l’herbe. Nous ne tardâmes pas à croiser les bras sur notre poitrine, ou disons sous, vu qu’elle nous gênais, et nous raclâmes la gorge. Les deux femmes, quand elles nous vîmes, se décolèrent, en bafouillant un « C’est pas ce que vous croyez, boss ! » Après un regard dur, nous ne voulions pas entendre leurs excuses de pacotille, nous leur ordonnions, de notre voix de fille, qui nous fit très bizarre à entendre, de revenir à leurs poste, alors que nous retournions grognant à la voiture. Quelques temps après, le temps qu’ils se rhabille, la voiture repartit, et cette fois, plus question de s’endormir. Nous comptions bien surveiller ces deux gus.
Une fois la voiture garée sur le parking, alors que les deux chauffeurs allaient s’occuper de nous annoncer, nous attrapâmes notre valise dans le coffre de la voiture, déplia la perche pour permettre de la rouler, alors que Caramel se perchait dessus en s’étirant. Une fois dans le hall, nous regardâmes autour de nous : non rien qui ne nous évoquait quoi que ce fusse.

-Ce pauvre Avalon perd la tête.

Après quelques seconde, on nous confia une clef, et on nous guida rapidement vers notre chambre. Une fois là-bas, nous congédiâmes les deux femmes, en leur assurant que leurs comportement seront remontés, puis une fois laissée seule, nous ne prîmes même pas le temps de regarder la chambre, qui devait être de loin la plus luxueuse de tout l’établissement, nous y abandonnâmes Caramel et la valise, refermâmes la porte, et redescendit, retournant à l’accueil. Là-bas, nous demandâmes alors :

-Est-ce possible d’avoir un massage ?


Tout en attendant la réponse, notre regard tomba sur un prospectus, qui faisait le tour des activité proposé dans l’établissement. En silence nous le parcourûmes, en attendant la réponse de la personne à l’accueil.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey, regarde !
Rose&Iris Ja'Far vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 59
Date d'inscription : 25/11/2015
RPGHey ! Moi c'est Rose&Iris Ja'Far et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes. Mar 12 Avr - 16:31

Un séjour en eau profonde


 

Narcisse&Myrtil Ja'far | Emilie Runefield-Johnoson


 

 
♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠

 

"... C'est une blague c'est ça ?!"

Avaient fini par s'écrier, en coeur, les deux soeurs, quelques temps après leur réveil.Le truc, c'était que même si les jumelles faisaient généralement lit commun par habitude, Rose étant en charge de la préparation des repas, cette dernière se levait la première et... disons qu'à moitié endormie et sans café dans le nez, tout étant évidement à sa place, de base, elle avait pas trop fait gaffe au fait qu'en se lavant le visage, c'était le faciès d'un homme qui se reflétait dans la glace de la salle de bain et non pas son joli minois féminin habituel. Le manque de soutien gorges dans ses tiroirs l'avait étonné, mais pas plus que ça, et les boxer c'était peut être antisexy pour certains, mais de base, c'était déjà les sous-vêtements qu'elle portait.

Par contre, quand à peu près une heure plus tard Iris était venue chercher les plateaux, là, c'était une autre histoire. La rouge et la bleue s'était entre-regardées, sur leurs gardes, et la proximité des couteaux de Rose avait du suffire à mettre la puce à l'oreille à Iris, qui l'avait appelée par son nom... puis lui avait montré sa tête dans un miroir.

Un cri évité par un bâillonnement de la main plus tard, les deux femmes... enfin hommes, légèrement paniqués, avaient d'abord été d'avis de faire comme si de rien n'était, apportant leurs petit déjeuners aux clients et... ... C'était pas une femme dans cette chambre ? Et deux amiEs dans celle là ? ... Houlà, plus rien n'allait pour le coup, c'était assez perturbant, et elles n'avaient littéralement aucune idée de ce qui s'était passé...

...

Elles avaient foncé fouiller leurs papiers dès que l'occasion s'était proposée, pour constater... que leurs cartes de séjours et leurs passeports étaient devenus des papiers appartenant à des hommes, un certain Narcisse qui était le portrait craché de cette version masculine de Rose, et pour Iris, son sosie masculin s'appelait apparemment Myrtil... femmes ou hommes, ils restaient sur le thème floral pour leurs noms ? ... Pas drôle.

Par contre, ce qui était très bizarre, c'était leur situation dans tout les cas, pas moyen de savoir ce qui s'était produit, mais ils devaient donc en déduire que Titania, Alraune, et tout les autres, étaient également devenus du sexe inversé ? ... Oh, ce beau bordel que ça promettait, et le jour où la chambre la plus chère de la station devait être occupée, en prime ! Fort heureusement Iris, ou plutôt Myrtil du coup, plus calme et réfléchi, était à l'accueil... et la cliente, une certaine mademoiselle Runefield-Johnson. ... Apparemment, c'était la seconde fois qu'elle venait ? ... Oh, bref, passons.

Une fois les formalités établie et les clés donnés, elle avait adressé à la cliente un sourire tout professionnel et commercial comme à son habitude.

"... Mon frère et moi-même vous souhaitons un bon séjour à la Rose de l'Onde !"

En théorie, c'était à ce moment qu'on avait fini avec les clients, du moins jusqu'aux heures des repas ou quand il fallait prêter des serviettes ou éventuellement des maillots pour les bains, dans le cas des plus pudiques ou des heures leur unique grand bassin était mixte. Du coup, Volta... ... Voltaire d'après le registre des employés pardon, était resté en charge de l'accueil et avait réceptionné la demande pour un massage, envoyant promptement la cliente dans sa chambre, avec  comme instruction d'attendre qu'un des propriétaires arrive en maillot de bain pour rendre le massage plus simple pour tout le monde.

Une dizaine de minutes plus tard, c'était Iris, enfin Myrtil, qui arrivait dans la dite chambre après avoir toqué, poussant une desserte qui, dépliée, doublait comme table de massage, diverses huiles et un encens qu'elle ferait brûler pendant la séance. ... Si il ne s'était pas trompé de chambre du moins .

"Mademoiselle Runefield-Johnson ? Je suis Myrtil, un des propriétaires, vous avez bien demandé à vous faire masser, n'est-ce pas ?"

Comme ils étaient encore très peu à travailler à la source thermale, ce genre de service coûtait mine de rien assez cher à l'heure, mais vu la chambre que la cliente avait loué, elle devait certainement en avoir les moyens. ... Et Voltaire avait expliqué que le service était en supplément ? Hein ? Il l'avait fait ?

 

_________________
Merci d'envoyer les mps destinés à ce compte à Martyr Runefield, dont je suis la doublette ~ Ce compte ne peut pas recevoir de mps ~

Rose t'adresse la parole en Crimson et Iris te parle en Darkorchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey, regarde !
Invité vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Invité

PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Invité et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes. Mar 12 Avr - 17:11

L’homme à l’entrée m’indiqua très professionnellement que les massages étaient disponibles, mais à la demande, et que ce n’était pas compris dans le forfait que nous avions pris. Ce n’était pas grave, de toute façon Avalon avait bien dit que nous pouvions prendre part à toutes les activités du moment que nous ressortions de ce séjour reposé et serein. On nous avait ensuite expliqué que nous devions revenir dans notre chambre et attendre en maillot que les propriétaires ne vienne. Nous étions donc revenu là bas, et nous étions dévêtus dans la salle de bain, devant le grand miroir de pied en cape, et en avions profité pour regarder notre corps : une paire de sein fermes et rebondit étaient là, frissonnant de froid, et là ou nous avions l’habitude de trouver quelque chose, il n’y avait justement rien. Et c’est bien ce rien qui nous perturba plus que les seins.
Bien entendu, étant homme, nous eûmes le réflexe stupide de sautiller sur place, sait-on jamais, peut être était-il caché, et le fait de secouer le corps entier le ferait apparaître. Vous imaginez que cela ne marcha pas, et qu’en plus la peau de notre poitrine tira légèrement suite au mouvement brusque. D’un grognement, nous prîmes les deux bosses sur notre poitrine en main et dis alors :

-Comment les femmes peuvent-elle vivre avec ça.

Nous ouvrîmes notre valise, et pris ce qui était notre maillot de bain, et qui était devenu une espèce de bout de tissus tellement petit, qu’on se demandait comment on allait entrer dedans, n'ayant pas du tout remarqué la deuxième partie qui traînait dans le fond du compartiment. Mais la magie faisant, et cela demeurait quand même notre maillot, on entra dedans comme dans un gant, et une fois de retour devant le miroir, nous nous dandinâmes et tordîmes afin de regarder nos fesses, qui n’avaient pas plus changé que cela.

-Au moins elles ont le mérite d’avoir des jolis maillots de bain.

C’est alors que de bref coups furent frapper à la porte, et nous autorisèrent la personne à entrer. Le propriétaire débarqua dans la chambre, et nous le rejoignirent, en affichant un air renfrogné, quand il énonça le « mademoiselle ».

-Vous faites erreur, cette chambre appartient à Monsieur Runefield-Johnson. La femme que vous voyez était un homme jusqu’à ce matin. Mais c’est exact pour le massage.

Nous n’appréciions pas de nous retrouver dans ce corps étranger, et bien entendu nous affichions sans aucune pudeur notre poitrine, étant toujours dans l’optique qu’un homme n’a pas à cacher sa poitrine. Nous jetâmes un regard sur la table pour voir les différents produits, et ne tardâmes pas à nous approcher du propriétaire, en attendant ses instructions.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey, regarde !
Rose&Iris Ja'Far vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 59
Date d'inscription : 25/11/2015
RPGHey ! Moi c'est Rose&Iris Ja'Far et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes. Mar 12 Avr - 19:32

Un séjour en eau profonde


 

Narcisse&Myrtil Ja'far | Emilie Runefield-Johnoson


 

 
♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠

 

Un soupir, discret au point d'en être imperceptible, de soulagement avait échappé aux lèvres d'Iris, enfin Myrtil, quand elle avait eu confirmation qu'elle s'était retrouvée au bon endroit. Bon, elle ne s'était pas trompée de chambre, par contre... eh bien, elle s'était retrouvée avec une cliente plutôt... impudique pour ainsi dire ! La poitrine à l'air comme ça, pas sur que beaucoup de monde ait toléré... surtout au niveau des hommes en fait, qu'on aurait facilement pu accuser de harcèlement sexuel mais... rien du côté du bleu.

Pas même un rougissement, habituée à ce genre de visions qui avaient été son quotidien aux côtés d'autres choses nettement moins catholiques toute son enfance et son adolescence durant... mais passons, là n'était pas la question. Par contre, ce qui était plus intriguant, c'était sa remarque par rapport à sa nomination... monsieur pas madame, et depuis ce matin ?

Dans la tête d'Iris, ça avait fait cric cric, mais au final, elle n'avait rien dit. Trois solutions : il disait la vérité et était étrangement dans le même cas qu'elle et Rose, il était un peu fou et dans son délire... ou c'était un transexuel, ou une variation, qui se revendiquait homme plutôt que femme.

Mais au final dans les trois cas, ça la concernait pas, et le client était appelé comme le client voulait être appelé, après tout !

"Très bien monsieur Runefield-Johnson, donc..."

Tout en commençant à parler, Iris avait baissé la table de la desserte, et relevé les deux plaques matelassées, avec un trou à l'emplacement de la tête pour que la cliente puisse, si elle souhaitait, se coucher totalement sur le ventre et laisser sa tête reposer sans pour autant s'étouffer plutôt que de la poser sur ses coudes. Enfin, cette option était tout aussi possible, c'était avant tout à la décision du client et, lui indiquant qu'il pouvait se coucher à plat ventre dessus d'ores et déjà, Iris avait sorti l'encens, un Encens Fleur fait à partir des pétales tombées et séchées d'Alraune au fil des années, et l'avait allumé, le posant sur une coupelle au sol, laissant son odeur florale commencer à se répandre dans l'air, avec l'évidente intention d'utiliser ses propriétés pour commencer à détendre le futur massé, alors qu'Iris versait et faisait chauffer dans ses mains un petit mélange d'huiles de massage, dont l'arôme était masqué par celui, plus puissant, de l'encens.

"Bien... pour la prochaine heure, votre peau est à moi. Il paraît que je fais des miracles, alors concentrez-vous sur une seule chose, vous détendre... et si vous vous sentez vous endormir, ne résistez surtout pas !"

Encore une fois, le sourire commercial avait été de sortie, alors que finalement, elle laissait l'huile chauffée couler sur la peau du dos du client en un fin filet tiède, le long de sa colonne vertébrale... que le massage commence !

 

_________________
Merci d'envoyer les mps destinés à ce compte à Martyr Runefield, dont je suis la doublette ~ Ce compte ne peut pas recevoir de mps ~

Rose t'adresse la parole en Crimson et Iris te parle en Darkorchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey, regarde !
Invité vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Invité

PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Invité et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes. Mer 13 Avr - 22:44

La personne en face de nous se fit assez compréhensive, et accepta de se plier à nos désirs et de nous appeler selon notre véritable sexe, monsieur, car nous ignorions si c’était un état dû au Sylphium que nous avions travaillé il y a peu, ou bien si s’était encore une expérience foireuse des scientifique des ambrosia, qui avait provoqué cette mutation. Quoi qu’il en était, nous n’étions pas particulièrement perturbé, car nous savions que si les scientifiques avaient provoqué cette mutation, c’était qu’ils devaient la gérer, et au pire, si ce n’était pas le cas, alors nous pourrions faire en sorte de prendre un traitement hormonal pour récupérer ce qui avait décidé de disparaître du jour au lendemain.
Ça faisait chier quand même, ou étaient passés nos muscles… Pas qu’être flasque nous enchantait particulièrement, mais les muscles d’une femme étaient différents de ceux des hommes, et la masse musculaire se répartissait autrement chez une femme qu’un homme. Enfin, quoi qu’il en était, l’homme avait terminé d’installer son matos, et nous demanda de nous installer d’un mouvement. Il ne tarda pas ensuite à allumer un Encens Fleur, qui nous mis mal à l’aise, nous n’aimions pas les odeurs qui pouvaient en cacher d’autre, car Avalon s’en servait régulièrement lors de notre entrainement, afin de nous faire inhaler des substances hallucinogènes, et nous forcer à garder notre calme face à des choses visiblement agressives… Quoi qu’il en sois, nous essayâmes de mettre notre malaise de coté, et nous allongeâmes, pestant sur ces bosses qui nous ennuyaient plus qu’autre chose :

-A votre avis, comment font les femmes pour s’allonger sur le ventre et une surface comme celle-ci sans avoir mal ? Puis sans songer au dos, une bosse comme ça, ça nique une colonne vertébrale. Franchement, pas étonnant que des femmes se font enlever de la masse graisseuse sur les seins. Le poids en plus et compagnie…

Bien entendu nous ignorions complètement que nous avions à faire originellement à une femme, persuadé que la mutation, comme nous avions décidé de l’appeler, était localisée dans notre unité, à cause de nos scientifiques un peu tarés. Jamais de la vie nous n’aurions pu penser que tout Erios, voire le monde entier, était touché par cette soudaine mutation. Bien, une fois allongé et ayant cessé de gesticulé parce que cette bosse inhabituelle était gênante, nous attendîmes que la jeune femme qui était un homme se mette à l’oeuvre. IL nous expliqua qu’on devait se mettre à l’aise, mais comment voulait-il, avec des fucking bosses aussi gênantes ! Et encore, nous n’avions pas eu les seins les plus gros du monde… Mais nous préférions ne pas en parler trop, de peur de déranger l’homme en face de nous. Et puis ce n’était pas agréable de masser quelqu’un qui se plaignait sans cesse.
L’huile chaude coula sur la peau de notre dos. Ayant complètement oublié la marque qui ornait la zone entre nos omoplates, révélant un marquage au fer rouge cicatrisé coincé entre nos omoplates, un premier trait, au centre, dont un rond venait le coupé presque en haut, mais pas tout à fait, un rond donc vide, qui laissait deux grandes ailes s'étendre de chaque coté frôlant presque les bosses qui ressortaient légèrement sous notre peau, puis nous frissonnâmes suite au contact chaud qui se déversa sur notre dos, enfin quand l’homme y ajouta ses doigts, un soupir d’aise s’échappa de nous, alors que nous nous laissions aller sous ses pressions.
Notre dos était plus noué qu’un Saquedeneu, mais à mesure que les doigts experts de l’homme dénouaient ces nœuds, nous nous détendions progressivement. A moment donné, nous demandâmes tranquillement :

-Qu’est-ce que vous proposez, en complément d’un massage, niveau activité ? Un bain aux huiles essentielles ? Quelque chose de ce style ?

Nous avions pour mot d’ordre d’être le plus détendu, et nous comptions bien en profiter et si nous pouvions faire des combo détente, nous n’allions pas nous en privé !
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey, regarde !
Rose&Iris Ja'Far vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 59
Date d'inscription : 25/11/2015
RPGHey ! Moi c'est Rose&Iris Ja'Far et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Aucune
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes. Jeu 14 Avr - 1:12

Un séjour en eau profonde


 

Narcisse&Myrtil Ja'far | Emilie Runefield-Johnoson


 

 
♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠♥♥♣♣♦♦♠♠

 

... Ou alors c'était un cas de personnalités multiples ? Elle s'était crée un frère ou quelque chose comme ça ? ... Heh, ou alors elle était vraiment dans le même cas qu'elle est Rose, et était donc par conséquent en fait réellement un homme, cette hypothèse devenait de plus en plus probable au final. Mais encore une fois, cette histoire était nettement trop invraisemblable et improbable pour qu'elle puisse partager ses pensées à voix haute. En fait, ça tenait même du suicide social, et le risque qu'elle et Rose finissent enfermées dans un hôpital psychiatrique sans, au raison, de véritable raison valable était bien trop grande.

Peu importe qu'elle ai raison ou tort, la masse décidait de ce qui était ou n'était pas vrai, et elle n'avait aucunement l'intention de prendre le risque d'être celle qui n'était pas du bon côté. Puis, avec du bol, cette situation était juste temporaire hein ? Enfin, dans un cas comme dans l'autre... Iris ne su pas vraiment quoi répondre.

Celle avec une poitrine à faire se pâmer de jalousie bien des planches à pain c'était Rose, pas elle ! ... Non pas que son corps féminin soit si fin que ça de ce côté là, mais, et elle le savait, elle était loin d'être aussi développée que sa soeur, et avait d'ailleurs régulièrement cours à quelques artifices visuels pour se faire paraître plus pleine qu'elle ne l'était réellement. ... Tient, faudrait qu'elle pose la question à Rose un jour du coup, même si elle avait déjà un début de réponse personnelle.

"... Je dirai qu'on se contente de faire avec, tout comme..."

Un désagrément qui lui était arrivé récemment avec l'arrivée du service trois pièces, vite Iris, pense à quelque chose, penses-y vite, et penses-y bien... ... oh. Oh ! Ca y était, elle avait trouvé !

"... Une érection matinale ?"

... Mouais, t'avais déjà trouvé mieux Iris, nettement, tellement mieux. Mais en attendant, tranquillement et patiemment, elle continuait son massage, sans faire la moindre remarque concernant la marque, qui du coup ressemblait très clairement à une brûlure, présente sur son dos, elle continuait simplement le massage, dénouant autant que possible les endroits où elle sentait son "client" particulièrement tendu, tantôt appuyant assez fort pour pouvoir faire mal à la personne touchée en toutes autres circonstances, tantôt ses doigts se faisaient plus légers, tendres mêmes, et à de doux malaxages succédaient des caresses sur cette peau blessée, presque suaves.

... En tout cas, clairement moins suaves que quand elle répondit à Dimitri en lui murmurant à l'oreille, d'une voix chaude et vibrante d'homme à laquelle elle ne s'était pas encore habituée et qui, en toute honnêteté, la surprenait elle-même

"Quand à nos... services, nous ne sommes pas encore un établissement assez grands pour proposer une grande variété d'activités en dehors de ce qu'il nous est possible d'offrir que nous ne puissions faire de nos deux mains, mon frère et moi... si vous avez des demandes spécifiques, il pourrait parfaitement vous préparer un repas personnalisé..."

Au fur et à mesure qu'Iris parlait, ses mains descendaient de plus en plus le long de la peau blanchâtre, maintenant rendue brillante d'huile, le long de son dos, saisissant et s'occupant de ses hanches avec le même étrange mélange de force et de délicatesse que celui qu'elle avait utlisé précédement... et continua de descendre, sans pour autant effleurer son postérieur, ses mains flottèrent légèrement au dessus pour ne pas rompre le transfert de chaleur, qui restait à ses yeux essentiel lorsqu'un massage était donné. ... C'était définitivement ses reflexes de prostituée qui parlaient, dans ce massage qui se muait peu à peu, et le ton de sa voix, de plus en suave... vibrante, presque chaude, même.

"Et pour un bain aux huiles essentielles... nous n'avons qu'un seul bassin, et aimerions éviter de déranger, voire incommoder les autres clients mais... en dehors des heures d'ouvertures des bains, sachant que vous passez la nuit ici, un arrangement est certainement possible..."

... Que quelqu'un dise à cette fille, enfin ce mec, de se calmer, ses anciens réflexes sortaient, et si ça marchait très clairement avec le bon vieux monsieur gros et gras en besoin d'affection presque désespéré, il n'y avait aucune, définitivement aucune, garantie que ça fonctionne auprès d'une femme. ... Enfin, un homme ? ... AAaah, bref, Iris, stop. Tu vas réaliser après coup, et tu vas le regretter. Mais au moins, maintenant qu'elle se concentrait totalement sur les jambes de la massée, elle avait cessé de susurrer à son oreille, et c'était déjà ça...
 

_________________
Merci d'envoyer les mps destinés à ce compte à Martyr Runefield, dont je suis la doublette ~ Ce compte ne peut pas recevoir de mps ~

Rose t'adresse la parole en Crimson et Iris te parle en Darkorchid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey, regarde !
Invité vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Invité

PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Invité et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes. Mar 26 Avr - 11:17

Alors que nous étions allongés tranquillement sur la table à masser, en train de nous plaindre de cette protubérance qui n’était absolument pas agréable, et qui en plus nous gênait énormément, le jeune homme se contenta de me répondre une réponses vague, avec un « on ». Si dans les premières secondes nous ne réagîmes pas, après quelques seconde, ou il sembla chercher lui-aussi une idée, nous nous retournâmes à moitié, de manière à avoir le bassin toujours à plat, mais le dos qui twist légèrement afin de pouvoir regarder l’homme qui était a côté de moi :

-On ? Vous êtes dans le même cas ? Quant à l’érection matinale, c’est un état temporaire. Un passage dans la salle de bain, et c’est terminé. Ça, ces trucs là, c’est permanent, qu’importe le nombre de passage dans la salle de bain, ils dégonflent pas… … N’est-ce pas ?

Pourquoi est-ce que nous lui demandions à lui ? Il n’était pas plus femme que nous l’étions, alors comment pourrait-il être nous dire si les boobies dégonflaient tout seuls. Quoi qu’il en était, nous devions nous rallonger afin que le massage continue, ce que nous fîmes en gargouillant des complaintes, toujours à cause de mes boobs. Mais après quelques minutes, passés sous les doigts experts de cette personne nous nous détendîmes drastiquement, nous laissant aller, ne retenant ni les soupirs d’aise, ni les couinements de douleur quand il appuyait sur une certaines zones sensibles. C’était si agréable. Nous nous laissâmes à fermer les yeux, et alors que nous vacillions, prêt à nous endormir sous cet agréable soin, nous demandâmes tout de même ce qu’on pouvait faire en complément. Alors que nous nous attendions à une réponse simple, presque mécanique, les pressions des mains basculèrent sur l’avant de notre dos, et une choix chaude et envoûtante parvint à nos oreille, soufflant une douce chaleur contre la peau de notre oreille attentive.
Une très agréable réponse nous fut donnée, et cette voix vibrante résonnait en nous aussi puissamment que le son de cloche qui sonne dans le manoir d’Avalon. Les mains de l’homme nous donnait la tête qui tourne, nous n’avions pas l’habitude des contacts physiques avec les autres, et encore moins dans ce genre de situation, et même si les propos de la personne n’étaient pas du tout tendancieux, le message porté était lourd de sens, et c’était justement ça qui nous fit rager : alors que nous n’étions qu’un scientifique, un homme parmi d’autre, personne ne nous tournait autour, alors qu’a présent, une fois affubler d’une paire de sein, alors là, c’était autre chose. Cela nous révoltais, en effet les hommes n’ont aucun attrait pour attirer les femmes sans avoir à être en maillot de bain, en effet nous avions bien des biscotos, ou une coupe d’enfer, mais c’était tout, et encore, pour peu que nous portions une chemise, ces biscotos étaient cachés en dessous, réduisant notre centre d’attraction qu’à… Rien du tout sauf le visage et la coupe cheveux/barbe.
D’un grognement mécontent à cette constatation, je tournais légèrement la tête, en disant :

-Restez sur le dos, s’il vous plait.

Nos jambes allaient bien, ce n’était pas une zone que nous utilisions beaucoup, puisque nous étions scientifique, nous passions le plus clair de notre temps assis à un bureau à étudier des molécules, forçant sur notre dos à longueur de journée. Nous remettant le visage correctement dans le trou créé à cet effet, nous retournâmes à notre massage tranquillement, nous laissant doucement mais sûrement glisser dans le sommeil que procurait ses mains douces et chaudes.

-C’est une bonne idée le bain après les heures d'ouverture. Est-il possible d'avoir un en-cas et de la compagnie ? Un bain de minuit semble une bonne idée pour se détendre, qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas


Hey, regarde !
Contenu sponsorisé vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Contenu sponsorisé et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un séjour en eau profondes.

Revenir en haut Aller en bas

Un séjour en eau profondes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Sylphium ::  :: Dents de la Puna :: Sources chaudes :: Onsen "La Rose de l'Onde"-