Erios... L'archipel aux climats variés a beau avoir l'air paradisiaque au premier coup d'oeil, la vérité est toute autre... tout n'est pas rose sous les cocotiers !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez| .

Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Hey, regarde !
Heiki Risan vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Poison - Poison in your veins

PROFILMessages : 355
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 19
RPGHey ! Moi c'est Heiki Risan et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Entraîneur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Jeu 30 Juil - 16:24


   
Risan Heiki

   

   


   

   
DERRIÈRE L'ECRAN

   

   ♠Prénom/Pseudo : Appellez moi Dieu, ce sera plus simple... Heiki ira très bien !
   ♠Age : 18 ans
   ♠Fille ou garçon ? :♂
   ♠Passions : Le RP, les mangas, rien faire, dormir, les mangas, m'ennuyer, me marrer, les mangas
   ♠Comment as-tu découvert le forum ? : Un post sur Facebook dans un groupe de RPG, tellement rare de voir des fow sur cette page que j'ai regardé.
   ♠Autres : Vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres. Des gens qui m’ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j’étais seul chez moi. Et c’est assez curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l’interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ça n’est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j’ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... je ne suis qu’amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens aujourd’hui me disent « Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ? », et bien je leur réponds très simplement, je leur dis que c’est ce goût de l’amour ce goût donc qui m’a poussé aujourd’hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être simplement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi...
   ♠Code du règlement : :p


   
VOTRE PERSONNAGE

   

   ♠Prénom : Heiki
   ♠Nom : Risan
   ♠Sexe : Homme
   ♠Age : 24 ans
   ♠Groupe 1 : Ligue clandestine
   ♠Groupe 2 : Groupe secondaire
   ♠Classe : Entraîneur
   ♠Région d'origine : Erios
   ♠Nom du personnage sur l'avatar : Shizuo Heiwaijima

EQUIPE DE DEPART

   

   ♠Pokémon 1 : Nostenfer
   ♠Pokémon 2 : Coatox
   ♠Pokémon 3 : Tentacruel
   ♠Pokémon 4 : Ectoplasma
   ♠Pokémon 5 : Nemelios
   ♠Pokémon 6 : Metalosse
   
champions, équipe d'arène:
 
   
   


   
MENTAL

   
Par où commencer pour décrire le caractère de notre blond ? Je ne le sais point, mais à travers quelques lignes et quelques paragraphes j'essaierais de retranscrire l'esprit de celui qui se trouve être mon frère.

Quand Heiki vous regarde, il vous donne immédiatement l'impression de n'être rien à côté de lui. Il est fort, il est grand, il est imposant et on le ressent même si son physique semble plutôt banal. Derrière ses lunettes de soleil, ses pupilles d'or sont le reflet de son sentiment de supériorité par rapport aux autres. Peu de gens l'intéressent, les faibles peuvent rester où ils sont. C'est-à-dire, très, mais alors très loin de son passage.

En un mot comme en mille, on ne peut tourner autour du pot pour le décrire comme violent. Il n'aime pas forcément se battre plus que ça, mais si vous avez l'horreur de l'énerver, la furie déferle sur vous. Vous l'avez regardé de travers ? Excusez-vous au plus vite et barrez vous en douce. Vous l'avez bousculé sans faire attention ? Un poing dans la face vous remettra les yeux en face des trous. Vous avez renversé quelque chose sur ses vêtements ? ... Paix à votre âme, il y tient.

Oui, Heiki est vraiment porté sur la colère. Un rien l'énerve, même s'il n'a pas l'intention d’entraîner une baston. Lui, il veut le calme. La vie ne l'est globalement pas. Et ça l'énerve. Alors, il se défoule. Par contre, jamais sur des Pokémons. La vie de ces créatures est plus précieuse à ses yeux que la vie humaine. Il devient même parfois tendre avec ses compagnons. C'est amusant à voir. Il s'en occupe bien, les entraîne bien et vit en harmonie avec eux. Il aurait dû être ermite...

Avec les autres hommes, il devient susceptible, insensible à l'humour et même sadique. Il n'en a rien à faire de vos jérémiades. S'il a décidé de vous en mettre une, pleurer ne fera que l'encourager à finir plus lentement. En effet, il ne faut pas croire qu'il déteste tout le monde. Juste les faibles se croyant fort. Les autres dont il reconnaît la puissance se retrouvent presque devant une personne avec un autre caractère. Calme, presque amical, même si toujours assez froid.

Deux visages. Un pour ses amis, Pokémons et pairs. Un pour le reste du monde. Quel dommage que l'on ne voit en lui que la deuxième face. Il est pourtant appliqué, très sérieux et capable de belles stratégies quand il a toute sa tête. Très tôt il a recueilli en masse des Pokémons Poison, que peu de monde portait dans leur cœur. Cela a commencé avec des Pokémons abandonnés, puis les siens, puis il avait gagné en puissance, en expérience, en sagesse.

Ah, et avant que je n'oublie. Le reste du monde comporte également les femmes. Il est hétéro-sexuel, pas de doute là-dessus, mais ce n'est pas parce que vous êtes une fille que vous ne prendrez pas une tarte. Mais seulement si vous l'énervez. Autrement, il est capable de discuter calmement, mais pas trop longtemps quand même. Je l'ai déjà vu verser dans quelques mots poétiques pour la gentes féminine. Mais le pire avec tout ça...

C'est que Heiki le sait. Il ne fuit pas ses actes, il les assume. Mais il n'en ait pas fier. Il n'a jamais voulu être violent. Et à chaque fois il sait qu'il ne devrait pas se servir de ses muscles mais au contraire excuser la personne en face. Il en ressort le fait qu'il soit souvent lassé, soupirant. Il fume deux paquets de clopes par jour, en espérant que ça lui freine ses pulsions. Enfin deux paquets... Minimum. Il s'empoisonne les poumons, ironiquement, mais ce n'est pas très grave.

Le personnage serait incomplet sans connaître son objectif. Il n'erre pas sans but, loin de là. Et sa présence chez la Ligue Clandestine n'est sûrement pas due au hasard. Il œuvre encore et toujours, multipliant ses entraînements, pour être le meilleur dans son domaine. Il veut régler ses problèmes par les combats Pokémons, pas aux poings. Alors il se fixe une cible au-dessus de la tête. Une pancarte disant "si vous voulez me faire chier, on fait un combat Pokémon". Son statut lui offre une meilleure visibilité, mais surtout une crainte. On l'esquive plus, il s'énerve moins. Fin de l'histoire.


   
HISTOIRE

   
Une vie peut être bousculé du tout au tout par des détails qui paraissent insignifiants. Pensons à ceux qui se sont retrouvés à l'hôpital pour avoir simplement bousculé un certain blond dans la rue... Mon frère n'est peut-être pas irréprochable, en fait on ne peut pas du tout penser ça. Et ce n'est sûrement pas pour l'excuser que je raconte son parcours jusqu'à aujourd'hui. La bonne humeur n'a pas été le pivot de sa vie, mais il aura au moins eu le mérite d'atteindre sa vingt-cinquième années sur cette planète sans baisser les bras.

Heiki est né à Centralis. Une ville bruyante, une ville active, une ville où tout se presse. Quand on connaît l'aversion que l'enfant aura pour ce genre de manifestation, on ne peut que tristement penser qu'il n'avait pas de chance dès le départ. La ville qui allait à 100 à l'heure. Le carrefour culturel de la région. Croisement des passagers entre la capitale, Australis et Borealis. Siège d'un centre d'affaire mondial. Combien de dresseur pouvait-on voir ici ? Industrie diverses, habitations des plus luxueuses au plus mal famées, université prestigieuse dans les études de dressage... Tout tournait autour de l'activité pour un enfant ayant besoin de calme.

Dans notre famille, je suis le premier. De quelques secondes seulement. Ma sœur jumelle Iris ma suivie. Deux ans plus tard, ce fut le tour d'Heiki. De nouveau un espace de deux ans et c'était le petit dernier, Kaze. Quatre enfants en tout, les quatre complices entre eux. Il fallait dire, qu'avec un père cameraman qui voyageait sans cesse et une mère coordinatrice qui se baladait toujours à Uniopolis, à Sinnoh, la fratrie s'était habituée à rester unie et seule à la maison.

Nous habitions un appartement de centre-ville. Moi et ma sœur, nous nous occupions des deux plus jeunes, mais Heiki fut très vite une grande aide pour nous. Kaze était toujours malade à l'époque et s'en occuper était une grande occupation. Heiki aidait, mais on suffisait au final. Alors, il a prit son autonomie. Dès dix ans. Et là les ennuis ont commencé pour lui. On le remarqua, un peu trop. Des colères piquées en pleine rue, des enfants s'étant fait casser une dent par sa faute. On ne comprenait pas au départ. Il n'était pas turbulent à la maison. Mais son comportement vis-à-vis d'étranger était si différent...

Il fut vite désigné comme la canaille du coin. Celui à éviter, celui qui commettait les larcins chez les commerçants. Ce qui n'était pas le cas. Nous on pouvais rien y faire, à part éviter de mettre les parents au courant. À cette époque, notre mère arrêtait les concours et vivait de plus en plus avec nous. On pensait que ce n'était qu'un passage chez Heiki. Que cela allait bien se passer. Mais on a quand même finit par déménager dans la région de Sinnoh, bien connu de notre mère, à Bonville, même si la raison à cela était différente. Notre père absent avait eu des aventures. Beaucoup. Alors, Maman est partit. Et nous avec.

La nouvelle maison était bien plus calme. Heiki s'y sentait bien et nous aussi. Il causait moins de problèmes, la proximité avec les Pokémons l'aidant également. Il passait pas mal de temps à la pension. Mais les ennuis le guettaient toujours. Les rechutes, comme on disait. Ça ne paraissait rien, mais au fil du temps, les dents cassées devinrent des bras, des mâchoires. Des adultes qui se faisaient passer à tabac. Et on a réalisé. Ce fut à cette époque que se passèrent les deux événements qui furent le tournant véritable de sa vie.

Deux événements. Il avait treize ans. Il recueillit son premier Pokémon. Un Rapion. Un pauvre Pokémon Poison abandonné. Un gars de la pension qui aimait bien Heiki lui avait confié. C'était un Pokémon venant du Grand Marais, qu'un dresseur avait laissé tomber. C'était plus fréquent qu'il n'y paraissait. Les Pokémons Poison n'étaient pas franchement aimé des dresseurs. Trop faible. Trop moche. Trop fourbe. Heiki, lui, prit soin du Pokémon comme il l'aurait fait pour n'importe lequel. Il a commencé à l'élever. Tranquillement, dans son coin.

Et puis, deux mois après. On s'amusait dans les ruines avec Heiki. On ne faisait rien de mal. On cherchait juste quelques Zarbi pour que Rapion s'endurcisse. Un petit tremblement de terre. Un éboulement. Au final, il ne s'était rien passé. Pour nous en tout cas. On était vite sortit, et personne n'avait rien. Mais il y eu un cri au fond de la grotte. Je m'y suis précipité. Un gars avec des roches sur la jambe. Écrasée. Inutilisable. Tant bien que mal, on le sortit de là, et on le ramena en ville.

Mais cet homme ne fut pas du tout reconnaissant. Il nous accusa. Il accusa Heiki. Il disait que c'était mon frère qui avait provoqué l'éboulement. Je le défendis. Il s'énerva. Il fractura la mâchoire de ce menteur, et partit en courant. C'est là que je le vis. Dans les regards. Les villageois pensaient tous la même chose. Ma mère aussi. Mon autre frère aussi. Ils voyaient Heiki en coupable. Le gamin, le bon à rien. Celui que personne n'aimait à cause de son comportement. Même la famille.

Du jour au lendemain on est parti. Heiki, Iris et moi. Notre sœur savait comme nous qu'Heiki ne ferait jamais de mal intentionnel. Mais personne ne voulait nous croire. Alors on est parti. Ce fut une décision sur coup de tête de Heiki, et nous l'avons suivi, ne pouvant le laisser seul. Le début d'un voyage.  A Sinnoh. D'abord par Voilaroc, puis en revenant sur nos pas vers Uniopolis, Charbourg et Féli-cité.

Ici, nous avons commencé à vouloir devenir dresseur. Pour que les affrontements soient des joutes entre Pokémons, et non par les poings. Heiki n'aimait pas l'idée mais s'y résolut. Il recueilli un tas de Pokémon dont un Fantominus et un Cradopaud. Il finit par s'habituer aux Pokémon de type Poison au point de vouloir s'en faire une équipe. Il pêcha un Tentacool vers Féli-cité. Attrapa un Nosferapti en passant à Floraville. Et il commença à récolter des badges.

Il eu les deux premiers très vite. Il avait un don pour ça. Il avait fait plier Flo et Mélina avec une telle aisance... Nous n'étions plus que les accompagnateurs de ce que nous pensions être le futur maître. Mais on redoutait également. On redoutait que la motivation d'Heiki soit la reconnaissance par la vengeance. Il n'y pensait pas en vérité. Mais il comprit notre approche plus prudente, nous qui l'avions poussé à cette quête.

Une année passa. A Vestigeon, où l'on s'était établit, Heiki éleva sa troupe. Il avait dans son équipe un Rozbouton de la forêt d'à côté, un Nidoran trouvé sur la route, un Terhal abandonné et un Hélionceau que lui avait envoyé notre ami éleveur de Bonville. Recevoir ce cadeau, preuve qu'il y avait au moins une autre personne qui croyait en lui, fut le point de départ pour Heiki. Il repartit, avec moi, à la chasse aux arènes. Iris était resté aux côtés de la championne Flo qui comptait faire d'elle une de ses dresseuses.

Gladys tomba, Lovis également, comme Kiméra. Pierrick fut plus dur à vaincre, mais Tentacruel eut rapidement raison de sa robustesse. Même Tanguy. Le champion réputé comme le meilleur de la région. Restait la dernière difficulté. Charles et ses Pokémons Acier. Heiki perdit une fois. Deux fois. Trois fois. Et la quatrième tentative, il l'écrasa avec une stratégie sortie d'on-ne-sait-où. Sa puissance fut récompensée. Il pouvait même prétendre à la ligue Pokémon ! A seulement 16 ans ! Je croyais en lui à fond.

Mais il ne chercha pas à aller à ce challenge. J’apprenais de lui alors que j'étais le grand frère. Il préféra continuer à s’entraîner, encore et encore. Je ne pouvais que le regarder, son niveau était inatteignable. Moi je commençais à m'interroger sur ma propre vie. Je me trouvais une petite amie à Rivamar, cousine du champion de la ville. A un repas avec elle, j'appris que Tanguy avait demandé à son ami Adrien de venir pour affronter Heiki. Ce-dernier accepta avec fierté le défi.

Le combat fut grandiose. En deux mois, Heiki s'était hissé au niveau du Conseil des 4. Il luttait à arme égale avec Adrien. Il réussit même à la vaincre. L'expert de type Feu reconnut publiquement la force de son adversaire. Et avec un combat aussi impressionnant, le stade avait été plein. Tout le monde savait pour Heiki. Je pensais alors que tout allait pour le mieux. Qu'il était heureux. Qu'il avait atteint son objectif. Mais, pour lui comme pour moi, le bonheur fut de courte durée.

Ce fut une remarque. Une pique qu'on lui envoya. "C'est le gamin violent de Bonville ça!". Un spectateur qui était aussi un ancien voisin. Qui fit courir le bruit de la violence d'Heiki. Rumeur qui enfla très vite. Il fallait dire qu'Heiki n'avait pas changé sur ce point, et que j'avais dû bien souvent me mettre entre lui et un passant pour éviter un massacre. Et là, il atteignait le point d'implosion. Il était aussi bien le dresseur proche de la ligue que celui qui n'était qu'une bête violente. Ce qui se disait à mi-mot fut bientôt des accroches qu'on lui envoya à la figure. Et Heiki y répondait. Le cercle était vicieux. Et malheureux. Ce fut quand on l'accusa de frapper ses Pokémons à l’entraînement que la goutte fit déborder le vase.

Je rentrais un jour, pensant le retrouver abattu comme il l'avait été depuis quelques jours. Mais à la place, une simple absence. Une note. "Désolé. Je n'aurais jamais la paix ici tant qu'on dira ce genre de choses sur moi. Tu dois me détester aussi, non ? Je ne suis qu'un idiot qui a cru faire changer la mentalité des gens sans faire changer la sienne. Désolé." Trois lignes et notre lien fraternel brisé. Il n'avait même pas dit où il allait.

J'ai alors passé six ans de ma vie à le rechercher. Et je n'ai retrouvé sa trace que lorsqu'il se déplaça dans une région qui fit beaucoup parler d'elle à cette époque. En effet, la Ligue de là-bas venait de faire détruire la Team qui semait le trouble. Et dans une interview d'un certain Ryuji, je l'aperçu dans l'arrière-fond, sur son Drascore. Mais où était-il vraiment ?

Je ne l'appris que plus tard. Il habitait sur l'archipel d'Erios. En exil là où il était né, c'est ce que j'ai d'abord pensé. On devait l'avoir oublié dans la capitale. Mais sa place n'avait rien de celle d'un ermite. Il s'était tellement reconstruit qu'il faisait partit d'une Ligue Clandestine de l'archipel, luttant contre une organisation criminelle, tout en restant dans l'illégalité, mais en attente de reconnaissance. Mais ces dernières informations, je ne les connais que grâce à la lettre qu'il m'a récemment envoyée. Le premier signe depuis sept ans.

Il me dit également qu'il avait totalement effacé son passé pour mieux se fondre dans la masse. Pour tous, il était maintenant quelqu'un originaire d'Erios et n'ayant jamais vécu que là-bas. Une des personnes fondatrices du mouvement de contestation, qui avait œuvré pour la création d'une résistance de l'archipel contre cette Team Ambrosia. Et il me signifia également que c'est pour cela qu'il me demandait de ne pas le rechercher. De l'oublier. Comme si je le pouvais. Mais je le retrouverais ! Foi d'Ethan !


Dernière édition par Heiki Risan le Ven 31 Juil - 14:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Heiki Risan vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Poison - Poison in your veins

PROFILMessages : 355
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 19
RPGHey ! Moi c'est Heiki Risan et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Entraîneur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Jeu 30 Juil - 21:54

DP pour signifier que j'ai terminé. Je ne souhaite pas avoir de shiney du tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Martyr Runefield vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 546
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 22
RPGHey ! Moi c'est Martyr Runefield et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Eleveur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Jeu 30 Juil - 22:37

Bonsoir bonsoir ~ !

Pas grand chose à redire sur ta fiche, cependant, je dois admettre que certains détails me font tiquer. Déjà, sans être violent, on peut néanmoins trouver de nombreuses fautes, que tu pourrais facilement corriger.

Le second détail qui me dérange est plus contextuel qu'autre chose : dans le contexte, il est précisé que la plupart des champions de la ligue clandestine sont originaires d'Erios, hors... Ryujii, lui, est déjà originaire de Johto, ce qui me pose un léger souci quand à cette cohérence par rapport au contexte du forum.

Ce n'est pas une obligation, mais que ton personnage soit originaire de Sinoh est-il vital ? Rien n'empêche qu'il n'ai voyagé, néanmoins, je dois avouer que si c'est possible, une modification de l'origine de ton personnage pour qu'il vienne d'Erios soit la bienvenue.

En attente donc de correction des fautes et de l'éventuelle modification de ce détail, avant que tu n'aies l'un des deux oui nécessaire à la validation des champions ! ;3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Heiki Risan vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Champion Poison - Poison in your veins

PROFILMessages : 355
Date d'inscription : 30/07/2015
Age : 19
RPGHey ! Moi c'est Heiki Risan et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Entraîneur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Ven 31 Juil - 14:33

Les fautes, faudra que je relise demain, à tête reposée parce que j'arriverais à rien sinon. Par contre pour l'origine... Bah, ça fout en l'air mon histoire de changer ce "détail". Sinnoh c'est pas important dans le sens ou ça aurait put être n'importe quelle région. Sauf Erios. Du coup faudrait que je repense totallement le personnage pour changer...

EDIT : La relecture a été faites, et je pense avoir enlevé les plus grosses fautes. Le reste je suis vraiment désolé, ça veut dire que ni moi ni bonpatron n'avons réussis à les filtrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Hey, regarde !
Martyr Runefield vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFILMessages : 546
Date d'inscription : 16/07/2015
Age : 22
RPGHey ! Moi c'est Martyr Runefield et ici, je vais te parler un peu de
Mon personnage
Classe: Eleveur
Equipe:


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Ven 31 Juil - 15:01

Pour moi, c'est bon !

En passant, j'aime beaucoup le style que tu as choisi pour ta fiche ;3 bref, pour moi c'est un oui, en attente de l'avis de Ryujii pour que tu sois validé ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Hey, regarde !
Invité vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Invité

PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Invité et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Ven 31 Juil - 16:05

Je donne également un oui !

Tu peux désormais construire une fiche de lien si tu le souhaites et commencer à RP, bienvenue chez nous cher confrère ~
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey, regarde !
Sylph. ide vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !

Admin

PROFILMessages : 883
Date d'inscription : 15/07/2015
RPGHey ! Moi c'est Sylph. ide et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan] Ven 31 Juil - 16:08

Fiche validée !

Nous t'invitons à recenser ton avatar ainsi qu'à te faire une fiche de lien, bien qu'elle ne soit pas obligatoire.

A la recherche d'un rp ? C'est par ici !

Bienvenue sur Pokémon Sylphium, et amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pokemon-sylphium.pokemonrpg.org


Hey, regarde !
Contenu sponsorisé vient d'apparaître ! Balance les Pokéballs !



PROFIL
RPGHey ! Moi c'est Contenu sponsorisé et ici, je vais te parler un peu de


Pokémon Sylphium


MessageSujet: Re: Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan]

Revenir en haut Aller en bas

Un cauchemar, un mort [Presentation Heiki Risan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Heiki Risan (En cours)
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» Presentation de Darling. Fait de ta vie un rêve, non pas un cauchemar ... | 29 Avril.
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokémon Sylphium ::  :: Gestion des personnages :: Cartes de dresseurs :: Cartes validées-